•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison plutôt éclectique pour le Théâtre La Seizième

un homme et une femme qui dansent sur scène

Adieu Monsieur Haffmann, de l'Atelier Théâtre Actuel.

Photo : Grégoire Matzneff

Richard Thériault

Pour sa 45e saison, le Théâtre La Seizième de Vancouver offrira six productions, dont une de France et une autre d’Israël. Son volet grand public en présente quatre, alors que les étudiants de la Colombie-Britannique en verront deux.

J’étais intéressée à faire venir d’autres paroles francophones (...) évidemment la francophonie elle est plurielle à Vancouver, il n’y a pas que des Québécois, il y a des gens qui viennent d’Europe aussi, d’Afrique.

Esther Duquette, directrice artistique, Théâtre La Seizième

Pour entamer sa saison, le Théâtre La Seizième présentera Le Soulier , la production qui a remporté 4 prix Jessie Richardson, à la biennale Zones Théâtrales d’Ottawa, les 13 et 14 septembre.

Adieu Monsieur Haffmann-Atelier Théâtre Actuel

La saison grand public débute à Vancouver avec Adieu Monsieur Haffmann (Nouvelle fenêtre). Une création de l’Atelier Théâtre Actuel de Paris, qui a remporté quatre prix Molières en 2018.

L’action se situe à Paris en 1942 alors que le port de l’étoile jaune est décrété. Monsieur Haffmann propose à son employé de s’occuper de sa bijouterie pendant qu’il se cache au sous-sol. En retour, l’employé, qui est infertile, demande à son patron de mettre sa femme enceinte pour qu’il ait un enfant.

Adieu Monsieur Haffmann,  au Studio 16, du 1er au 5 octobre.


Gamètes-Les Biches Pensives

La deuxième pièce de la saison théâtrale, Gamètes (Nouvelle fenêtre), est un texte de la dramaturge Rébecca Déraspe pour lequel elle a remporté le prix du meilleur texte dramatique Montréal 2017. Il est qualifié de lucide et d’une grande intelligence émotionnelle.

Deux amies d’enfance s’engagent dans une joute verbale sur leur condition et l’accomplissement au féminin, après que l’une d’elles apprend qu’elle est enceinte d’un enfant trisomique.

Gamètes, au Studio 16, du 19 au 23 novembre.


un homme en  hiver dans un milieu urbain avec un mégaphone et devant une tente.

Le NoShow du collectif Nous Sommes Ici.

Photo : David Ospina

Le NoShow (Nouvelle fenêtre) porte un regard irrévérencieux sur la condition des artistes. La pièce a été créée par le collectif Nous Sommes Ici et le Théâtre DuBunker et sera remontée à Vancouver. Le NoShow Vancouver inclura des comédiens locaux.

La pièce relève autant de la performance que du happening. L’objectif du collectif Nous Sommes Ici est de repenser le rapport au spectateur. Dans ce spectacle, c’est le public qui détermine comment la pièce se déroule.

Le NoShow Vancouver, à Performance Works, du 26 février au 1er mars 2020.


We Love Arabs-Hillel Kogan et Drôle de dames

We Love Arabs (Nouvelle fenêtre) est un spectacle créé en 2013 par le bureau de production Drôles de Dames, au festival Intimadance de Tel-Aviv. Mélange de danse et de théâtre , le spectacle navigue entre humour et sérieux pour faire tomber les barrières qui séparent deux hommes : un chorégraphe juif et un danseur arabe.

We Love Arabs est présenté au centre Scotia Dance du 23 au 25 avril 2020.

Théâtre jeunesse

Deux productions vont parcourir les écoles de la province entre mars et juin 2020. Tout d’abord Le merveilleux voyage d’Ines de l’Ouest (Nouvelle fenêtre) , une création de La Seizième qui commencera sa tournée avec une représentation au Studio 16 le 21 mars 2020.

Le Théâtre la Catapulte de l’Ontario sera également en tournée en Colombie-Britannique pour quelques semaines, pour présenter Princesse de personne (Nouvelle fenêtre) du 30 mars au 17 avril 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Théâtre