•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville ontarienne dénonce la loi québécoise sur les symboles religieux

Une femme portant un hijab devant un drapeau du Québec

Une femme portant un hijab, lors d'une manifestation contre la Loi sur la laïcité de l'État en juin à Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Le conseil municipal de Kitchener, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Toronto, a adopté à l’unanimité une motion qui dénonce la Loi sur la laïcité de l’État adoptée en juin au Québec.

La résolution a été présentée lundi soir par la conseillère Margaret Johnston.

Fauzia Mazhar, directrice de la Coalition des femmes musulmanes de Kitchener-Waterloo, assistait à la rencontre du conseil.

Elle estime que même si la loi s’applique uniquement au Québec, il est important de se préoccuper de la situation.

Quand la haine et la discrimination sont enchâssées dans la loi, a-t-elle déclaré en entrevue à CBC, ça encourage les gens qui ont tendance à faire de la discrimination ou à haïr ceux qui sont différents.

Kitchener n’est pas la première municipalité ontarienne à prendre position au sujet de cette loi controversée.

En avril, à l’invitation du maire John Tory,le conseil municipal de Toronto avait adopté une résolution pour réaffirmer son soutien à la liberté de religion et s’opposer à tout projet de loi qui la restreindrait.

Brampton, une ville de banlieue elle aussi très multiethnique, avait en juin adopté une motion dénonçant la loi.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Croyances et religions