•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone ferroviaire : une fusion de trois projets pourrait être acceptée

Des voitures stationnées sur la zone ferroviaire.

La zone ferroviaire de l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le projet de développement de la zone ferroviaire se précise. Le scénario finalement retenu par les conseillers municipaux de l’arrondissement de Chicoutimi serait un amphithéâtre de plus petite dimension, une tour de 125 condominiums et un espace vert.

Avec ce projet, les coûts passeraient de 92 millions de dollars à 60 millions.

Le président du Conseil de l'arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremblay, refuse toutefois de confirmer ce scénario dévoilé par le Quotidien ce matin.

Michel Tremblay indique que tous les scénarios sont sur la table.

Si la fusion des projets voit le jour, l’amphithéâtre contiendrait 4000 places et l’autogare serait rénové plutôt que reconstruit. La Ville pourrait financer son emprunt grâce aux revenus de taxes municipales générés par les condos.

Michel Tremblay renonce à la possibilité de rénover l’autogare, en précisant que la structure est trop âgée pour survivre.


Joan Simard, l’une des personnes proposant une idée pour le secteur croit que le projet sera accepté par les élus des trois arrondissements. Les conditions des conseillers de Jonquière, Chicoutimi et La Baie ont été respectées, les coûts devaient être inférieurs à ceux qui étaient proposés au départ et il y a un travail qui à été fait pour répondre aux besoins des citoyens, assure-t-elle.

Elle ajoute que les subventions permettraient de réduire la participation financière des citoyens.

De son côté, l'un des promoteurs d'un centre culturel et sportif et membre du comité mis sur pied par la ville lors de la consultation publique approuve le scénario que semble retenir la ville.

On a exposé nos idées et puis certaines composantes des autres projets peuvent se greffer à la nôtre. C’est d’ailleurs ce que la Ville tente de faire pour aller chercher le meilleur pour Chicoutimi et la ville de Saguenay.

Étienne Jacques, promoteur d'un centre culturel et sportif

En principe, le projet sera dévoilé officiellement le 4 septembre en conférence de presse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !