•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mise au point au sujet d'un article publié le 23 août 2019

Radio-Canada

Par souci de transparence et de clarté, notre article intitulé Une enseignante sikhe quitte le Québec en raison de la loi sur la laïcité a été modifié afin d'ajouter quelques éléments de contexte.

La version originale de ce texte manquait d'équilibre et de contexte. Dès que la Direction de l'information en a pris connaissance, et ce avant même de recevoir des plaintes, elle a entrepris d’y apporter des correctifs et des modifications. Voici les actions qui ont été posées :

  • Modification du titre de l'article pour remplacer le verbe fuir par le verbe quitter.
  • Ajout, dans le chapeau (sous le titre) et dans le texte, que l’Organisation mondiale des sikhs du Canada dont Amrit Kaur est vice-présidente pour le Québec, avait joint la contestation de la loi 21 devant les tribunaux. 
  • La version originale mentionnait, sous ses déclarations en exergue, le rôle de Mme Kaur au sein de cette organisation. Pour plus de clarté, nous l’avons également précisé dans le chapeau.
  • Ajout du fait que Mme Kaur a obtenu son diplôme d’enseignante de l’Université d’Ottawa. 
  • Précision à l’effet que la loi 21 n’aurait pas interdit à cette nouvelle enseignante d’occuper un emploi dans un établissement du secteur privé au Québec. 
  • Ajout des commentaires et réactions des porte-parole des facultés des sciences de l'éducation des universités Laval et de Montréal, qui n’ont recensé aucun cas de diplômés en sciences de l'éducation en 2019 ayant le quitté le Québec pour se soustraire à la loi 21. 
  • Ajout des remarques de Leila Bensalem, une enseignante musulmane, suppléante à la Commission scolaire de Montréal, et militante pro-laïcité.
  • Invitations aux ministres Jean-François Roberge et Simon Jolin-Barrette pour réagir à ce texte. Aucun n’a souhaité y donner suite.
  • Rappel, dans un encadré, le cadre juridique de la loi 21.
  • Publication d'une mise au point, accessible depuis un encadré inséré dans l’article original, détaille les modifications apportées à notre article.

La Direction de l'information est désolée de la confusion que la version originale de cet article a pu causer.