•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Défense nationale accusée de laxisme sur le chantier de la Citadelle

Le chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec est normalement réservé aux véhicules d'urgence

Le chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec est normalement réservé aux véhicules d'urgence

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Malgré ses promesses, la Défense nationale ne parvient pas à calmer la grogne des résidents qui habitent près du chantier de la Citadelle, dans le Vieux-Québec. Le chemin temporaire qui mène au chantier semble toujours utilisé de façon abusive et l'idée de le rendre permanent paraît de plus en plus sérieuse.

Il n'y a absolument rien qui a changé, dénonce Daniel Deslauriers, dont la résidence est située devant le chemin de gravier. Toutes sortes de camions passent ici à longueur de journée.

À au moins deux reprises depuis le printemps, le ministère de la Défense nationale s'est engagé auprès des résidents à mieux contrôler la circulation sur ce chemin.

Un camion lourd circule sur le chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec

Un camion lourd circule sur le chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Normalement, il ne doit servir qu'aux véhicules d'urgence. Mais pour réaliser ses travaux à la Citadelle, la Défense nationale dit l'utiliser exceptionnellement pour les camions au gabarit trop gros.

Photos et vidéos à l'appui

C'est pourtant loin de la réalité observée par M. Deslauriers et d'autres résidents du secteur. Photos à l'appui, il montre par exemple que des véhicules militaires ont emprunté ce chemin en juillet, alors qu'ils auraient dû passer par la porte principale de la Citadelle.

Des véhicules militaires sur le chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec ont été photographiés par un citoyen en juillet

Des véhicules militaires sur le chemin d'accès temporaire ont été photographiés par un citoyen en juillet

Photo : AFP / Daniel Deslauriers

Quelques jours plus tard, il a capté une vidéo dans laquelle on aperçoit de nombreuses voitures quitter la Citadelle en empruntant ce chemin, après 22 h.

Ils s'en servent toutes les heures de la journée. Ça fait du bruit. Ça crée de la poussière et aussi, ça défigure un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Daniel Deslauriers, résident de l'avenue Saint-Denis

Ils ne respectent pas leurs engagements ni leur parole. Je trouve ça inquiétant aussi que des gens qui gèrent l'armée puissent avoir autant de laxisme dans leurs propres méthodes, s'insurge M. Deslauriers.

Détérioration

Le conseiller municipal du district de Cap-aux-Diamants, Jean Rousseau, croit même que la situation s'est détériorée depuis le dernier engagement public de la Défense nationale, à la mi-juin.

On a même vu des chars d'assaut, des canons, des troupes passer par là alors que normalement, il y a une entrée principale avec garde. La Défense nationale a perdu le contrôle de ce site!, lance-t-il.

Ce n'est plus une base militaire, c'est un moulin où les gens peuvent entrer et sortir sans qu'il y ait de contrôle et c'est inacceptable.

Jean Rousseau, conseiller municipal du district de Cap-aux-Diamants
Jean-Rousseau, conseiller municipal du district de Cap-aux-Diamants

Jean-Rousseau, conseiller municipal du district de Cap-aux-Diamants

Photo : Radio-Canada

Ce qui inquiète d'autant plus M. Rousseau, c'est que la Défense nationale aimerait rendre ce chemin permanent une fois les travaux terminés à la Citadelle, en 2021.

Bien qu'elle ait refusé notre demande d'entrevue, la Défense nationale a confié par courriel qu'elle étudie la possibilité de pavés avec des renforts en acier dont le coût est évalué à 1,2 million de dollars.

Prise de position nécessaire

À l'aube des élections fédérales, M. Rousseau demande donc aux partis politiques de prendre position contre cette idée de chemin d'accès permanent à la Citadelle, située sur un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le site patrimonial dans lequel nous sommes, il est fragile, indique M. Rousseau. On ne peut pas juste bâtir un chemin d'accès, une route quand ça nous tente!

Le Château Frontenac vu du chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec

Le chemin d'accès temporaire à la Citadelle de Québec est sur le site du patrimoine mondial de l'UNESCO

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Dans son courriel, la Défense nationale remercie les voisins du chantier de leur patience et de leur compréhension et affirme qu'elle veillera à ce que son projet de chemin permanent n’enfreigne pas les normes patrimoniales relatives à la Citadelle.

Appelé à commenter, le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO a répondu par courriel que toute transformation d'un site pouvant modifier sa valeur universelle doit lui être signalée.

L’état de conservation du site pourrait être de nouveau discuté au prochain Comité du patrimoine mondial, indique-t-on donner davantage de détails.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !