•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau promet 15 M$ pour lutter contre les feux en Amazonie

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, dresse un bilan positif du Sommet du G7 à Biarritz.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau, au terme de ce qu’il considère comme « un Sommet du G7 réussi », a confirmé que son gouvernement entendait jouer un rôle de leader dans le combat contreles feux de forêt qui font rage au Brésil et dans les pays voisins.

« Le Canada offre de venir en aide en envoyant des bombardiers d’eau, en plus d’une contribution financière de 15 millions de dollars », a indiqué le premier ministre, tout en soulignant l’importance des réseaux internationaux d’entraide.

Au cours des dernières années, fait-il remarquer, des pays comme le Mexique et l’Australie ont aidé le Canada à combattre ses propres feux de forêt de grande ampleur. Il estime important de faire de même.

Un peu plus tôt, lundi matin, le G7 avait annoncé qu'il débloquerait une aide d'urgence de 20 millions de dollars américains pour l’envoi de bombardiers d’eau, à condition que le Brésil et les huit autres États amazoniens acceptent cette aide.

Dans son bilan, le premier ministre a décrit cette rencontre du G7 comme une occasion d'exprimer les « inquiétudes concernant l’économie mondiale ainsi que l’état actuel de notre monde » qu'entretiennent les Canadiens. Outre l'économie, il a identifié l'environnement comme une question prioritaire et en a profité pour vanter le bilan canadien en la matière.

Équité

Les questions d'équité étaient aussi au coeur de son discours.

Aux quatre coins du monde, les fossés continuent de se creuser, qu’il s’agisse de ceux qui séparent les hommes et les femmes, les riches et les pauvres, les économies avancées et en développement.

Le premier ministre Justin Trudeau

Ce dernier dit avoir saisi toutes les occasions de rappeler à ses homologues qu'il est plus que jamais important d'être « à l’écoute de leurs concitoyens et [de prendre] leurs préoccupations au sérieux ».

Le premier ministre en a profité pour souligner que les thèmes de l'équité et de l'environnement avaient été à l'honneur lors du Sommet de Charlevoix l'an dernier et il a félicité la France d'avoir poursuivi la discussion à ce propos.

Il a également réitéré que le Canada continuera de s'opposer au retour de la Russie au sein du G7 tant que celle-ci ne reconnaîtra pas l'autorité ukrainienne en Crimée.

« L’agressivité de la Russie et l’annexion illégale de la Crimée sont complètement inacceptables », a-t-il fait valoir, tout en affirmant que « le Canada défendra toujours la souveraineté de l’Ukraine ».

Politique internationale

International