•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fédéral cède l'Espace 400e à la Ville de Québec

Un bâtiment fait en verre.

L'Espace 400e

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguere

Jonathan Lavoie

Après avoir tenté de vendre le bâtiment pendant plusieurs années, le gouvernement fédéral se résigne et cède l'Espace 400e à la Ville de Québec pour la somme symbolique de un dollar.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a d'ores et déjà annoncé que l'Office du tourisme de Québec (OTQ) déménagera ses bureaux dans l'édifice en verre situé 100 quai Saint-André, à proximité du bassin Louise.

En plus des 50 employés de l’OTQ, l’Espace 400e pourrait accueillir jusqu’à quelques centaines de personnes liées à l’industrie du tourisme.

Le maire souhaite que l’endroit qu’il qualifie de privilégié et stratégique devienne d’ici un an ou deux un centre d’accueil touristique.

Quant aux événements ponctuels qui pourraient avoir lieu à cet endroit : Tout est possible, a soutenu Régis Labeaume.

Il songe déjà à une exposition mettant en valeur les villes du patrimoine mondiales pour occuper une partie de l’espace à aire ouverte du rez-de-chaussée.

Honnêtement, à Québec, si j'avais eu à choisir un lieu pour faire un centre d'accueil touristique et installer l'OTQ, j'aurais choisi cet édifice-là.

Régis Labeaume

Évalué à 5 M$

Inauguré en 2008, l'Espace 400e a été un des points névralgiques lors des célébrations entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec.

De 10,6 millions de dollars, la valeur du bâtiment a été revue à 5,3 millions de dollars lors de la dernière évaluation municipale effectuée en 2017.

Mis à part quelques succès de foule, comme l’exposition Bodies en 2009 et quelques présentations du World Press Photo, les lieux étaient sous-utilisés depuis de nombreuses années.

Le ministre fédéral Jean-Yves Duclos et le maire de Québec Régis Labeaume

Le ministre fédéral Jean-Yves Duclos remet les clés de l'Espace 400e au maire de Québec Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguère

Le bâtiment a été mis en vente à deux reprises, un échec dans les deux cas, a rappelé Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille et député de Québec.

La Ville de Québec avait un super projet, alors pourquoi ne pas profiter du leadership et du partenariat de la Ville de Québec pour valoriser l'édifice, a-t-il poursuivi.

Régis Labeaume a souligné que les négociations qui ont débuté il y a deux ans avec le gouvernement fédéral ont été complexes.

Demander au gouvernement fédéral de vous céder un édifice comme celui-là pour un dollar, c'est presque aussi compliqué que de régler un tramway, a-t-il déclaré à la fin du point de presse.

En 2014, le maire avait déjà démontré de l'intérêt pour l'Espace 400e. Il souhaitait à l'époque en faire une Maison des régions.

Québec

Politique municipale