•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver accueille une résidence artistique flottante

La nouvelle résidence artistique Blue Cabin souhaite accueillir environ cinq projets par année. La première sera consacrée à l'art textile autochtone.

Photo : Radio-Canada

Anaïs Elboujdaïni

Inaugurée dimanche à False Creek, la nouvelle résidence artistique Blue Cabin compte accueillir environ cinq projets par année. La première année sera consacrée à l'art textile autochtone dans ce lieu qui a été déménagé depuis North Vancouver grâce au travail d'artisans investis dans le projet depuis quatre ans.

Un ordre d’éviction, en 2015, qui laissait présager la démolition de la petite habitation de bois, a poussé des artistes à former un comité et se mobiliser pour sauver le bâtiment et lui donner une seconde vie.

Un lieu cher aux artistes

Construit en 1927 à Coal Harbor par des immigrants norvégiens, mais implanté plus tard dans le parc Cates à North Vancouver, la petit studio bleu a servi à deux artistes de la région, Al Neil et Carole Itter.

Musicien, Al Neil y a résidé de 1966 jusqu’en 2015, sans eau courante ni salle de bain.

L'intérieur de la petite habitation bleue.

Le studio a été construit en 1927.

Photo : Radio-Canada / Anaïs Elboujdaïni

L’artiste Carole Itter se souvient de la difficulté de vivre dans ce studio pendant les froids mois d’hiver. Voir l'habitation non pas dans un parc, mais au coeur de Vancouver sur le plan d'eau de False Creek la remplit d’étonnement.

Une femme rit, en arrière-plan se trouve une cabine bleue sur l'eau.

Carole Itter, artiste, a vécu près de 35 ans dans la cabine bleue dont elle vante la qualité de la construction, non sans rappeler qu'y vivre sans eau courante représentait un défi.

Photo : Radio-Canada / Anaïs Elboujdaïni

C'était une place incroyable, dévoile-t-elle avec le sourire. Maintenant, elle de retour sur l'eau et sous un ciel ouvert et entouré d'arbres et de tours en verre magnifiques. C'est stupéfiant!

Une partie résidentielle a été ajoutée et a été construite en trois mois. 

On ne saurait pas le dire, mais le squelette est en acier. On dirait une petite structure de bois, révèle Germaine Koh, en charge de la construction de la nouvelle section adjacente à la cabine bleue. 

Collée à la peau : l’art du textile

Le premier projet qui s'y tiendra, Skeins : Weaving on the Foreshore, annonce une programmation qui portera une attention particulière aux arts textiles, en particulier de la côte Salish.

Une bourse de 30 000 $ du programme des arts de Vancouver vient soutenir la programmation de la première année de la résidence Blue Cabin.

Deux petites constructions.

L'annexe (à gauche dans la photo) est écoénergétique et a été construite en trois mois.

Photo : Radio-Canada / Anaïs Elboujdaïni

Cinq artistes autochtones, dont Vicki Couzens de l'Australie, vont vivre tour à tour dans ce studio flottant pour développer une pratique et un projet liés à leur identité autochtone.

La vérité, c'est que nous voulions avoir cette programmation [autochtone]. C'était un premier pas important, affirme Glenn Alteen, directeur de la programmation à la galerie d’art Grunt et membre du comité Blue Cabin.

À terme, les résidences accueilleront une diversité d’artistes au fil des ans.

Le projet total a coûté 520 000 $, dont 200 000 $ pour couvrir les frais liés à la construction verte de l’annexe. La Ville de Vancouver a notamment versé 115 000 $ pour financer la plateforme sur laquelle repose le petit studio et la nouvelle résidence.

Le groupe d'artistes a amassé 1,1 million de dollars au total pour le projet. 

Colombie-Britannique et Yukon

Arts