•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Gee-Gees en Allemagne pour leur camp d'entraînement

Des hockeyeurs sur la glace

L'équipe masculine de hockey des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa à l'entraînement

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Kim Vallière

Il y aura des schnitzels et de la bière pour amorcer la saison de l'équipe masculine de hockey des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa. La formation traversera l'océan Atlantique lundi pour passer une semaine de son camp d'entraînement en Allemagne.

Elle y affrontera trois formations professionnelles : le Fire de Deggendorf, le Dresdner Eislöwen de Dresden et l'Eispiraten de Crimmitschau.

On sera basé à Dresden, on va s'entraîner deux jours là-bas. On va faire quelques excursions aussi pour que nos joueurs aient l'expérience de l'Allemagne, explique l'entraîneur-chef des Gee-Gees, Patrick Grandmaître.

Pour lui, le dernier arrêt de cette tournée allemande sera particulièrement spécial. C'est à Crimmitschau qu'il a terminé sa carrière de quatre saisons professionnelles en 2009. Alors joueur de centre, il avait inscrit 28 points en 35 parties dans l'uniforme de l'Eispiraten.

J'ai pris des leçons d'allemand chaque année. On va voir à quel point je suis rouillé.

Patrick Grandmaître

C'est très excitant d'y retourner. J'ai adoré la vie là-bas, explique-t-il en vantant l'accueil que lui ont réservé les Allemands. Les matchs de hockey ressemblent un peu au soccer européen avec les partisans qui sont debout et qui chantent tout le match.

Les trois clubs auxquels feront face les Gee-Gees, qui évoluent en deuxième et troisième division en Allemagne, terminent leur camp d'entraînement, qui a débuté au début août. Ottawa a sauté sur la glace pour la première fois lundi dernier.

Ça va jouer du gros hockey, lance Antoine Pouliot, un attaquant de quatrième année. Ça va être bon pour l'esprit d'équipe, une bonne opportunité pour jouer au hockey et s'améliorer.

L'entraîneur ne cache pas que son voyage sert deux objectifs. Il veut préparer sa troupe pour la prochaine saison, puisqu'un périple d'une semaine offre une occasion idéale de créer des liens. Mais il veut aussi ouvrir des portes à ses joueurs.

C'est un niveau dans lequel nos joueurs peuvent espérer aller jouer après avoir gradué. On veut aussi montrer nos capacités et les équipes de là-bas veulent voir le calibre de jeu et s'il peut y avoir un potentiel de contrats futurs, élabore Grandmaître, qui a remis sur pied l'équipe masculine de hockey en 2016.

Pouliot, qui graduera en génie mécanique, est l'un de ceux qui pourraient tenter de faire le saut outre-mer dans le hockey professionnel avant de commencer une autre carrière.

Un homme en entrevue

Patrick Grandmaître a joué quatre ans en Allemagne avant de devenir entraîneur.

Photo : Radio-Canada / Kim Vallière

Une équipe affamée

Les Gee-Gees n'ont perdu que deux joueurs au cours de l'été, Eric Locke et Jean-François Plante. L'équipe comptera donc sur le retour de son noyau de vétérans pour la nouvelle saison, ce qui fera d'elle une des plus expérimentées du circuit universitaire ontarien.

Tant mieux, disent les joueurs, parce qu'ils n'ont pas atteint leurs objectifs l'an dernier. Après avoir terminé au sommet l'Association universitaire de l'Ontario (AUO) en saison régulière, Ottawa est tombé au deuxième tour des séries éliminatoires contre les Gael's de l'Université Queens.

Ça a vraiment un goût amer d'avoir terminé notre saison aussi rapidement. Cette année, on a encore faim et on est prêt à aller chercher la coupe, mentionne Yvan Mongo.

Après cette expérience, l'objectif de l'équipe est plus clair que jamais : remporter la Coupe Queen's, remise aux champions ontariens, et participer au Championnat national universitaire.

On a beaucoup d'attentes, mais il ne faut pas penser que ça va être facile. Les équipes vont vouloir nous battre, parce qu'on a fini en premier l'an passé, rappelle Pouliot, qui ne veut pas revivre la déception du printemps dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Hockey universitaire