•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actualité qui a marqué le week-end

Radio-Canada

Le Sommet du G7 à Biarritz, en France, marqué par des divisions, les incendies en Amazonie forcent l'intervention du Brésil, une attaque contre un designer et son conjoint à Charlevoix soulève l'indignation : résumé de l'actualité qui a marqué le week-end.


Donald Trump et Emmanuel Macron, qui lève le pouce, lors d'une photographie officielle au Sommet du G7.

Le président américain Donald Trump (gauche) et le président français Emmanuel Macron (droite), à Biarritz, en France

Photo : Getty Images / Ludovic Marin

Un G7 marqué par des divisions

Le Sommet du G7 s'est poursuivi dimanche à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, et aura été marqué par des divisions notables entre les États-Unis et les autres pays membres sur les questions du commerce international, le Brexit et la réintégration de la Russie à ce groupe sélect. La visite-surprise et éclair du chef de la diplomatie iranienne a également ébranlé les chefs de gouvernement présents.


Justin Trudeau devant des drapeaux canadien et américain au sommet du G7 en France.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors d'une rencontre au sommet du G7.

Photo : Getty Images / Nicholas Kamm

Justin Trudeau rencontre Donald Trump et Boris Johnson

De son côté, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a notamment rencontré dimanche le président américain Donald Trump. Les deux hommes ont discuté du sort du nouvel accord commercial nord-américain et des deux prisonniers canadiens détenus en Chine. M. Trudeau a également rencontré pour la première fois son homologue britannique, Boris Johnson, pour discuter du sort de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe dans la foulée du Brexit.


Des feux de forêt en Amazonie

De la fumée s'échappe d'une forêt amazonienne près de Humaita, dans l'État d'Amazonas, au Brésil, le 17 août 2019.

Photo : Reuters / Ueslei Marcelino

Le Brésil se porte à la rescousse de l'Amazonie

Sous des pressions tant locales qu'internationales, le Brésil a finalement envoyé de l'aide pour maîtriser les importants incendies qui surviennent en Amazonie. Ayant d'abord fait porter le blâme aux ONG de défense de l'environnement, le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré samedi que les incendies cette année ne sont pas plus nombreux que la moyenne de ceux des 15 dernières années et a dénoncé la désinformation.


Markantoine Lynch-Boisvert a une partie du visage enflé et couvert d'ecchymoses.

Markantoine Lynch-Boisvert devra être opéré au visage, selon son conjoint.

Photo : Courtoisie Mark-Antoine Lynch Boisvert

Le designer Markantoine et son conjoint agressés

Markantoine Lynch-Boisvert et Alex James Taboureau ont été tabassés par trois assaillants vendredi soir dans une rue de La Malbaie, dans la région de Charlevoix. L'acte de violence a depuis été dénoncé par plusieurs acteurs politiques, dont le premier ministre du Québec François Legault. La Sûreté du Québec poursuit toujours son enquête. Les deux victimes affirment qu'il s'agit d'un acte homophobe.


Sylvie Fréchette chez les conservateurs

Sylvie Fréchette en entrevue au studio 30 de Radio-Canada, à Montréal, en février 2018

La championne olympique Sylvie Fréchette se présente comme candidate conservatrice.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

La double médaillée olympique canadienne en nage synchronisée Sylvie Fréchette se présentera sous la bannière du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Rivière-du-Nord, dans les Laurentides. Selon des informations obtenues par Radio-Canada, Mme Fréchette en fera l'annonce officielle lundi.


Des affiches anti-immigration liées à Maxime Bernier

Un panneau publicitaire du groupe True North Strong à Québec, en 2019

Le panneau publicitaire est commandité par le groupe d'intérêt True North Strong & Free advertising, peut-on lire en petits caractères au bas de l'affiche.

Photo : Radio-Canada

Un panneau publicitaire, payé par le groupe d'intérêt True North Strong & Free advertising, invitant à refuser l'immigration de masse et à voter pour le Parti populaire du Canada de Maxime Bernier, a été dévoilé à Québec et dans d'autres villes canadiennes. Même si le chef du parti n'a pas autorisé cette campagne publicitaire,il ne s'est pas opposé, dimanche, à ce que son visage y soit associé.


Bonne semaine!

Société