•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collision à l’intersection des routes 220 et 249 à Sherbrooke

Une motocyclette endommagée devant un camion de pompier.

Une motocyclette est entrée en collision avec une camionnette sur la route 220.

Photo : Radio-Canada / Denis Gervais

Radio-Canada

Une motocyclette est entrée en collision avec une camionnette dimanche après-midi à l'intersection des routes 249 et 220.

La moto de type Spyder transportait deux personnes à son bord et l'une d'entre elles a été transportée à l'hôpital. Le Service de police de la Ville de Sherbrooke (SPS) indique que la victime est traitée pour un choc à la tête, mais qu'on ne craindrait pas pour sa vie.

Les pompiers, les policiers et les ambulanciers ont été dépêchés sur les lieux. Selon le SPS, la camionnette aurait omis de faire son arrêt obligatoire à l’intersection.

Une file de voiture à l'intersection de deux routes.

Un accident à l'intersection des routes 220 et 249 à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

La route qui a été fermée tout l'après-midi devrait être ouverte à la circulation tard en soirée, lorsque les enquêteurs auront terminé d'étudier la scène.

Intersection à risque

Au cours des dernières semaines, des citoyens du secteur ont d'ailleurs dénoncé le grand nombre d'accidents qui surviennent à cette intersection.

Entre 2010 et 2018, 31 accidents ont été dénombrés dans le secteur par le ministère des Transports du Québec. La visibilité est réduite pour les automobilistes souhaitant embrancher sur la route 220, et il s'agit d'une zone où les voitures roulent à haute vitesse.

Le MTQ a récemment annoncé une série de mesures pour sécuriser l'intersection, notamment en avançant la ligne d'arrêt. La limite de vitesse sera également réduite de 90 km/h à 70 km/h en septembre.

L'intersection problématique, à l'angle des routes 220 et 249.

L'intersection problématique, à l'angle des routes 220 et 249.

Photo : Radio-Canada

Selon les citoyens résidant dans le secteur, ces mesures sont insuffisantes pour le moment. [Les conducteurs] passent sur les lignes. Il n'y a aucun respect des lignes, soutient Réjean Baudette.

Qu'ils nous confirment qu'ils vont faire un carrefour giratoire. La population ici, ce n'est pas du monde "chialeux", mais on est tanné.

Denis Laverdure, résident

Le ministère admet que l'intersection est problématique et qu'une étude est en cours pour améliorer la situation.

Cela pourrait être un carrefour giratoire, cela pourrait être l'implantation de feux de circulation ou même le déplacement carrément de l'intersection. Alors ce sont des modifications qui sont majeures. Le ministère va déclencher le processus quand les résultats seront connus, explique Nadège Tessier, porte-parole du MTQ

L'étude devrait être terminée et les résultats connus à l'automne.

Estrie

Accident de la route