•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Or s'impose sur le Vert et Or en levée de rideau

Le porteur de ballon Joanik Masse.

Le porteur de ballon Joanik Masse

Photo : mathieu belanger / Mathieu Belanger

Guillaume Piedboeuf

Le Rouge et Or a fait fi d’un mauvais début de match pour l’emporter 41-10 face au Vert et Or de Sherbrooke en ouverture de saison dimanche après-midi à Québec.

On avait de jeunes joueurs peut-être un peu nerveux en défensive. Ça nous a pris au moins un quart à s'ajuster à leur offensive et calmer nos joueurs , a reconnu d'emblée l'entraîneur-chef Glen Constantin après la victoire en deux temps.

C'est que bien que les champions en titre de la Coupe Vanier avaient en théorie une proie facile devant eux, samedi, en la jeune équipe du Vert et Or, c'est le Rouge et Or qui a eu l'air d'une équipe verte en début de rencontre.

Menée par le prometteur quart-arrière recru Anthony Robichaud, l’offensive du Vert et Or n’a fait qu’une bouchée de la défensive de Marc Fortier au premier quart, marquant dès la première séquence du match et gardant possession du ballon presque l'entièreté du premier quart. Tant et si bien que malgré deux placements d'une trentaine de verges ratés par le botteur Pierre-Antoine D’Astous, le Vert et Or menait encore 9-0, tard en première demie.

On n'a pas donné à l'offensive la chance de se faire valoir en première demie, mais on s'est bien repris par après, a estimé Constantin, heureux que la glace soit brisée pour une ligne défensive dont les quatre partants ont dû être remplacés cette année.

Un jeu truqué important

Pour le pilote du Rouge et Or, le jeu qui a changé l'allure du match est survenu avec trois minutes à faire à la première demie. En situation de troisième essai et deux verges à franchir pour le premier jeu, les entraîneurs du Rouge et Or ont envoyé leur formation de botté de placement. Habituellement appelé à tenir le ballon pour le botteur David Côté, Christian Dallaire s'est plutôt aligné comme quart-arrière, surprenant la défensive du Vert et Or en portant le ballon lui-même sur 29 verges jusqu'à la porte des buts.

Une faufilade du quart a ensuite permis au Rouge et Or de réduire l'écart à 9-7 et l'offensive n'en demandait pas plus pour se mettre en marche.

Avant même la fin de la demie, le quart-arrière Samuel Chénard a racheté quelques passes imprécises en déposant parfaitement un long ballon dans les mains de Vincent Breton-Robert profondément dans la zone des buts. Désormais en avance, le Rouge et Or n'allait plus regarder derrière par la suite.

On était un peu rouillé au départ. Ne pas vraiment avoir eu de match pré-saison, je pense que ça a paru un petit peu. Mais, après, on a commencé à utiliser tout ce qu'on avait sur le terrain et la machine s'est mise à rouler, a analysé Chénard après le match.

Originaire de Québec, le quart-arrière effectuait un premier départ en cinq ans avec le Rouge et Or, devant les siens, dimanche. C'était un petit rêve de jeunesse d'entrer sur le terrain en entendant mon nom prononcé dans le stade. J'étais très excité, a avoué celui qui a terminé sa journée de travail avec 12 passes complétées en 17 tentatives pour des gains de 120 verges, trois passes de touché et deux interceptions.

Lecompte blâme l'indiscipline

Se disant heureux d'avoir pu constater le talent de sa jeune équipe, l'entraîneur-chef du Vert et Or, Mathieu Lecompte, n'allait toutefois pas se réjouir d'une défaite de 41-10. Pointant les nombreuses punitions des siens qui ont aidé la cause du Rouge et Or en deuxième demie, Lecompte a estimé que ses joueurs allaient devoir se regarder dans le miroir.

Le plus gros ennemi du Vert et Or aujourd'hui a été le Vert et Or. On a dominé au niveau des verges et des premiers essais durant toute la première demie. Par la suite, l'indiscipline nous a coûté cher et on prend ça sur nous, a résumé Lecompte après la rencontre.

À la recherche d'un quart-arrière de premier plan depuis la fin de carrière de Jérémi Roch, il y a 4 ans, le Vert et Or pourrait toutefois avoir trouvé la réponse en Anthony Robichaud, un produit des Lynx du Cégep Édouard-Montpetit. Il fait un travail incroyable. Mettez-vous dans ses souliers à crampons. Un quart-arrière recru qui arrive au Peps avec une équipe sur ses épaules, c'est tout un travail qu'il a accompli, a vanté Matheu Lecompte.

Scène inquiétante

Scène inquiétante pour les 8079 partisans présents au match, le secondeur du Vert et Or Raphael Dionne est resté étendu au sol après un plaqué, au 3e quart. Peinant à bouger son bras, l’ancien des Faucons de Lévis-Lauzon est demeuré au sol durant de longues minutes avec l'équipe médicale.

C’est finalement complètement immobilisé sur une civière, de manière préventive, que Dionne a quitté le terrain. Il a été transporté à l'hôpital en ambulance, mais aucune nouvelle sur son état de santé n'avait encore été donnée par le Vert et Or dimanche soir.

Québec

Football universitaire