•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-olympienne Sylvie Fréchette plonge avec les conservateurs

Sylvie Fréchette pose devant une piscine olympique.

La championne olympique Sylvie Fréchette se présente comme candidate conservatrice.

Photo : Radio-Canada / Alain Décarie

Louis Blouin

Radio-Canada a appris que Sylvie Fréchette, double médaillée olympique en nage synchronisée, tentera de se faire élire pour le Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Rivière-du-Nord, dans les Laurentides. Avec cette candidature vedette, Andrew Scheer espère arracher le comté au Bloc québécois le 21 octobre prochain.

Sylvie Fréchette annoncera officiellement lundi qu’elle fait le saut en politique. Dans une déclaration écrite transmise à Radio-Canada, elle explique les raisons qui la poussent à se présenter sous la bannière conservatrice.

Le Parti conservateur est le parti qui respecte le plus le Québec et qui travaillera toujours pour améliorer la vie des gens, la vie des familles.

Sylvie Fréchette, double médaillée olympique en nage synchronisée

J’ai toujours voulu améliorer la vie des gens qui m’entourent, explique-t-elle, citant son rôle de mère et d’entraîneuse dans le sport-étude, et son engagement dans des causes caritatives.

Pour moi, la politique, c’est une façon d’aider un plus grand nombre de personnes. Je suis et j’ai toujours été fière de ma ville, de ma province, de mon pays, ajoute-t-elle.

Aux yeux d’une source conservatrice, cette candidature viendra changer la donne dans la circonscription de Rivière-du-Nord, qui a de solides racines bloquistes. En 2015, le candidat conservateur avait terminé quatrième.

L’ancienne athlète olympique affrontera l’actuel député, Rhéal Fortin, du Bloc québécois, qui a aussi été chef par intérim du parti.

Résultats dans Rivière-du-Nord à l’élection de 2015

  • Bloc québécois : 32 %
  • Nouveau Parti démocratique : 30 %
  • Parti libéral du Canada : 26 %
  • Parti conservateur du Canada : 8,5 %

Source : Élections Canada

Attirer de grosses pointures

Dans l’entourage d’Andrew Scheer, on laisse entendre que c’est la preuve que le chef est capable d’attirer de grosses pointures dans son équipe.

Ce n’est pas la première fois que le PCC mise sur la notoriété de ses candidats pour tenter de faire des gains au Québec. C’est la recette Richard Martel, fait remarquer une source conservatrice.

En 2018, les conservateurs avaient remporté l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord aux dépens des libéraux, après avoir recruté l’ancien entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi comme candidat, Richard Martel, une figure très connue dans cette région.

C’est la tactique que le PCC tentera de répéter avec Sylvie Fréchette qui a fait sa marque à Saint-Jérôme, où elle habite. L’athlète y a fondé le club de natation artistique Neptune pour les jeunes de sa communauté.

Depuis la fin de sa carrière olympique, Sylvie Fréchette a été conférencière, gestionnaire de projets pour le Comité olympique canadien et entraîneuse pour le Cirque du Soleil.

Elle a remporté l’or en solo aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992, où l’erreur de pointage d’une juge brésilienne l’avait privée de la première place pendant 16 mois, jusqu’à ce que le Comité international olympique (CIO) reconnaisse l’injustice.

Elle a aussi remporté l’argent lors de l’épreuve par équipes aux Jeux d’Atlanta en 1996.

Mme Fréchette n’est pas la seule athlète à vouloir tenter sa chance en politique. Le 4 août dernier, l’ancienne cycliste Lyne Bessette a annoncé son intention de représenter le Parti libéral du Canada au scrutin d'octobre.

Avec la collaboration de Mathieu Dion

Politique fédérale

Politique