•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des coups de pédale et 31 000 $ pour lutter contre la sclérose en plaques

Des cyclistes à la ligne de départ sur la rue Arnaud à Sept-Îles

Des cyclistes à la ligne de départ sur la rue Arnaud à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Laurence Royer

Plus d’une centaine de cyclistes ont pédalé entre Sept-Îles et Port-Cartier, samedi, pour le Cyclo-Tour SP. L’événement a permis d’amasser 31 281 $ pour la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Pas besoin d’être un cycliste aguerri pour participer à cet événement caritatif organisé par la section Côte-Nord de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Les participants ont pédalé sur des distances de 65 à 130 kilomètres dans le but de récolter des dons.

Les sommes serviront à la recherche d’un remède et à l’aide aux personnes atteintes de la sclérose en plaques ainsi qu'à leurs proches, explique une des membres du conseil d’administration de l'organisme, Annabelle Céré.

On ne sait pas ce qui cause cette maladie-là. On finance la recherche parce que pour le moment il n'y a pas de médicaments qui guérissent. Il n'y a que des médicaments qui ralentissent l'évolution.

Annabelle Céré, membre du conseil d'administration de la section Côte-Nord de la Société canadienne de la sclérose en plaques
Un groupe de cyclistes sur le bord de la route 138

Les cyclistes du Cyclo-Tour SP ont parcouru la route 138 entre Sept-Îles et Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Sensibiliser les plus jeunes

Les plus jeunes ont aussi été invités à participer. Un volet familial visait à sensibiliser et à éduquer la population aux enjeux liés à cette maladie, qui touche près de 80 000 personnes au Canada. Sur la Côte-Nord, environ 500 personnes souffrent de la sclérose en plaques.

Enseignante et mère de quatre enfants, Annabelle Céré en sait quelque chose. Il y a quatre ans, son quotidien et celui de sa famille a été complètement bouleversé par la maladie.

Les journées où je ne vais pas bien, c'est toute la famille qui en est pénalisée, dit-elle. Ça modifie tout notre quotidien. Ce n’est pas juste moi qui ai un deuil à faire, c'est mon conjoint, ce sont mes enfants.

Annabelle Céré marche main dans la main avec deux jeunes garçons.

Annabelle Céré avec deux de ses fils

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Grâce à une meilleure compréhension de la sclérose en plaques, Loïc, le fils aîné d'Annabelle, a fait la paix avec la maladie de sa mère. Il la soutient dans cette épreuve.

Si on était censé aller au parc et qu’elle avait de la misère à marcher, des fois on ne pouvait pas y aller, raconte Loïc. [Si ça arrivait], j'étais fâché et des fois je faisais des crises. Maintenant je comprends pourquoi je ne peux pas aller à des places, je suis moins fâché pis je l'accepte.

Depuis sa création il y a cinq ans, le Cyclo-Tour SP prend de l’ampleur. Le nombre de participants est passé de 70 à 100.

L’année dernière, l’événement a permis d’amasser tout près de 29 000 $ alors que les organisateurs avaient fixé un objectif de 20 000 $. Cette année, l’objectif de 30 000 $ a été encore une fois dépassé.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Côte-Nord

Événements caritatifs