•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des arcs-en-ciel à perte de vue dans le centre-ville d'Ottawa

Un véhicule circule pendant le défilé de la Fierté à Ottawa.

Le défilé de la Fierté dans la capitale a attiré un nombre record de groupes participants en 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le défilé de la Fierté dans la capitale vient couronner, cet après-midi, une semaine complète d’activités dédiées aux communautés LGBTQ+.

Les organisateurs s'attendaient au plus imposant défilé de l'histoire à Ottawa. Plus de 60 000 personnes étaient attendues dans les rues pour l'occasion.

Des représentants de plus de 190 groupes, notamment des groupes communautaires et des entreprises, ont participé à ce défilé qui s’est amorcé à 13 h 30 au coin des rues Bank et Gladstone.

Une vingtaine de personnes souriantes posent à l'extérieur, portant des accessoires colorés.

Une délégation de représentants de CBC/Radio-Canada était présente pour la première fois au défilé de la Fierté d'Ottawa cette année.

Photo : Radio-Canada / Amélie Brisebois

Le défilé a ensuite emprunté la rue Gladstone avant de tourner à droite sur la rue Kent jusqu’à l’avenue Laurier. De l’avenue Laurier, le défilé reprenait la rue Bank vers le sud avant de se terminer au coin des rues Bank et Somerset.

Dillon Black lève les bras, assis dans une voiture au défilé, entouré de trois personnes.

Au centre, Dillon Black assurait la présidence d'honneur du défilé de la Fierté d'Ottawa 2019.

Photo : Jean-Sébastien Marier/CBC

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, participait pour la première fois au défilé en tant qu’homme ouvertement gai, lui qui a révélé son orientation sexuelle la semaine dernière dans une lettre ouverte au quotidien Ottawa Citizen.

Le maire d'Ottawa Jim Watson dans une conférence de presse avec un chandail aux couleurs de la fierté gaie.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, participera dimanche à son premier défilé de la fierté en tant qu'homme ouvertement gai.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Je suis le premier maire qui a marché dans le défilé de la Fierté. C'était différent [avant], parce que je n'étais pas ouvert avec ma sexualité, a-t-il souligné. C'est mon premier comme un homme gai ouvert et c'est vraiment excitant pour moi.

M. Watson s'est toutefois dit déçu de l'absence de premier ministre ontarien Doug Ford.

Le conseiller municipal Mathieu Fleury, qui était également de la partie, s'est dit très fier du courage démontré par M. Watson.

La plupart des gens le savaient, mais c'est une forme de liberté pour lui de pouvoir en parler ouvertement, donc je le félicite, a déclaré M. Fleury.

Seule ombre au tableau : un incident homophobe qui est survenu la fin de semaine dernière lorsqu'un groupe de manifestants a interrompu un événement de lecture d'un conte pour enfants par une drag queen à Ottawa.

Ça nous préoccupe beaucoup et je pense que tout le monde devrait être préoccupé. Des incidents comme ça, ça n'a pas sa place. Tout le monde, collectivement, a un grand rôle à jouer pour faire taire ces voix-là qui veulent créer des divisions au sein de nos communautés, dénonce Davy Sabourin, le président de Fierté dans la capitale.

Davy Sabourin, avant le départ du défilé de la fierté gaie.

Le président de Fierté dans la capitale, Davy Sabourin.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Aide financière du gouvernement fédéral

Une aide financière de 200 000 $ du gouvernement fédéral à l'organisme Fierté de la capitale, qui organise la semaine d'activités, a été annoncée dimanche matin par la ministre de l'Environnement et député d'Ottawa-Centre, Catherine McKenna, accompagnée du maire d'Ottawa, Jim Watson.

C'est un grand moment pour célébrer la diversité et l'inclusion de la communauté LGBTQ2+ et vraiment souligner l'un des fondements de notre communauté, qui est de rassembler les gens, a affirmé Mme McKenna.

Le drapeau de la Fierté combiné au drapeau franco-ontarien.

Le drapeau de la Fierté combiné au drapeau franco-ontarien.

Photo : Radio-Canada

L'argent servira à bonifier le nombre d'événements organisés par l'organisme et aussi à faire la promotion du tourisme LGBTQ+ dans la région d'Ottawa.

Ça signifie beaucoup pour nous, ça veut dire plus d'activités tout au long de l'année. On va avoir du financement additionnel pour la Fierté hivernale, qui va se répéter au moins de février, précise M. Sabourin.

Ottawa-Gatineau

Communauté LGBTQ+