•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fermiers de famille de l’Estrie se renouvellent

Deux fermiers cueillent dans le champ.

La ferme la Clé des champs de St-Camille

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des fermiers de famille de l’Estrie usent de créativité pour satisfaire leur clientèle en pleine croissance.

Au Québec, plus d'un millier de personnes récupèrent chaque semaine leur panier de légumes biologiques auprès de leur fermier de famille. Les défis sont nombreux pour les producteurs qui essaient de se démarquer dans ce marché en évolution.

Quand on s'abonne à un panier, ça permet de soutenir un fermier d'ici, d'encourager l'économie locale, d'avoir accès à des produits frais, de qualité.

Gaëlle Zwicky, chargée de projet du Réseau des fermiers de famille, Équiterre

Des fermiers de famille de l’Estrie se renouvellent

La copropriétaire de la Clé des champs à Saint-Camille, Catherine Audet, rappelle que l’engagement est un peu contraignant pour les consommateurs qui adhèrent au principe.

Son contenu, son point de livraison, c'est pas pour tout le monde. Mais on a des durs de durs solidaires qui veulent manger local, avoir accès au produit le plus frais possible, un contact direct avec le producteur, souligne-t-elle.

Pour satisfaire la clientèle qui s’intéresse de plus en plus au concept, les producteurs doivent diversifier leur offre pour répondre aux attentes.

La formule a changé avec les années. Le moins d'emballage possible, vers le zéro déchet, c'était une demande. On a décidé de prendre le virage, ajoute-t-elle.

une dame choisit des légumes dans un étalage.

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à s'intéresser à l’alimentation locale et biologique.

Photo : Radio-Canada

Sortir du réseau

Il y a quelques années, la propriétaire du potager d'Émylou, à Hatley, a quitté le Réseau des fermiers de famille, instauré par Équiterre en 1995. Elle a décidé de voler de ses propres ailes pour pouvoir développer ses projets avec plus de flexibilité, comme l'idée d'offrir un panier livré directement au travail.

Offrir un panier de fruits et légumes directement à la sortie du travail, c'est de réunir les gens des milieux urbains autour d'un concept qui est accessible.

Émylou Desrosiers, propriétaire du Potager d'Émylou

Émylou Desrosiers a même installé un frigo en libre service sur sa ferme pour ceux qui veulent acheter des produits biologiques à la pièce. Un projet qui donne au consommateur la possibilité de récupérer ses produits au moment qui lui convient le mieux.

Avec les informations de John Naïs

Estrie

Agriculture