•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un problème électrique sur le Bella Desgagnés force l’annulation d'escales

Le navire Bella Desgagnés

Le navire Bella Desgagnés

Photo : Radio-Canada

Laurence Royer

Un problème électrique empêche le Bella Desgagnés de s’arrêter dans certains ports qui exigent des manœuvres précises.

Un problème de communication entre les commandes de la timonerie et un des moteurs du navire ravitailleur complique la navigation depuis samedi matin, explique le président-directeur général de Relais Nordik, Francis Roy.

Un des moteurs azimutaux ne réagit pas comme il devrait réagir aux commandes. C’est un problème de communication entre les commandes à l’avant du navire et le moteur à l’arrière du navire. C’est un problème plus électronique ou même de logiciel.

Francis Roy assure toutefois que le problème n’a pas d’impact sur la navigation du Bella Desgagnés au large. Seules les manœuvres qui nécessitent une plus grande précision, comme pour s’approcher d’un quai difficile d’accès, sont davantage risquées.

Dans les circonstances, le capitaine ne pourra pas accoster à Harrington Harbour, à la Romaine, à Kegaska ni à Natashquan. Les passagers seront déposés à Havre-Saint-Pierre, où le quai est plus accessible. Le bateau pourra aussi s’arrêter à Sept-Îles.

L’équipage du Bella Desgagnés est en communication avec des spécialistes pour tenter de régler le problème le plus rapidement possible.

Les gens spécialisés sont en communication avec mon équipe à bord. Ils travaillent pour diagnostiquer et espérons qu’ils vont pouvoir trouver la solution rapidement.

Francis Roy, président-directeur général de Relais Nordik

Si le problème persiste, un spécialiste pourrait grimper à bord du navire à Havre-Saint-Pierre ou à Sept-Îles pour effectuer les réparations.

Francis Roy ne peut prévoir le moment où la situation sera rétablie.

Côte-Nord

Transports