•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le designer Markantoine et son conjoint agressés dans Charlevoix

Markantoine Lynch-Boisvert a une partie du visage enflé et couvert d'ecchymoses.

Markantoine Lynch-Boisvert devra être opéré au visage, selon son conjoint.

Photo : Courtoisie Mark-Antoine Lynch Boisvert

Radio-Canada

Le designer Markantoine Lynch-Boisvert et son conjoint disent avoir été agressés par trois individus en raison de leur homosexualité, à La Malbaie, vendredi soir. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête.

Markantoine Lynch-Boisvert et son conjoint, Alex James Taboureau, étaient au bar Le Jazz, à La Malbaie, pour célébrer un événement lorsqu’ils ont aperçu un homme recevoir des insultes homophobes.

Ils ont ensuite décidé de quitter l’établissement. C’est à ce moment que trois hommes les ont poursuivis dans la rue pour les frapper, indique M. Taboureau.

Il y en avait un sur moi, qui me frappait à la tête. Les deux autres étaient sur [mon conjoint] jusqu’à tant que [j'entende] dire : arrêtez, vous allez le tuer.

Alex James Taboureau

Les deux hommes ont chacun subi une commotion cérébrale.

Markantoine, un designer bien connu, originaire de la Mauricie, sera opéré au visage dans les prochaines heures dans un centre hospitalier de Québec en raison de trois fractures.

Ç'a été un très gros traumatisme, confie Alex James Taboureau.

Une semaine après Fierté Montréal, c’est perturbant, dénonce celui qui demeure dans la métropole.

La Sûreté du Québec a confirmé samedi soir qu'elle avait officiellement reçu une plainte des victimes. Une enquête est donc formellement ouverte afin de faire la lumière sur cette histoire. Des témoins seront rencontrés, a indiqué le porte-parole Louis-Philippe Bibeau.

Gestes barbares

L'Alliance Arc-en-Ciel de Québec a vivement dénoncé les gestes signalés.

L'organisme, qui tiendra sa grande fête à Québec la semaine prochaine, y voit un triste rappel du fait que la bataille contre l'homophobie n'est pas gagnée.

Ça nous dit que le travail n'est pas terminé. On est vraiment tristes pour ces gens qui ont subi cette attaque. On va continuer à travailler et on va être là pour les soutenir, a commenté Julie Dubois, directrice générale de l'Alliance, qui s'est dite dégoûtée par ces gestes barbares.

Cet événement a aussi fait réagir certaines personnalités publiques. La comédienne Catherine Brunet, qui se décrit comme une bonne amie du designer, et l'animateur Guy A. Lepage ont notamment dénoncé le crime présumé sur les réseaux sociaux.

La ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a elle aussi réagi, qualifiant les gestes de complètement inacceptables sur son compte Twitter samedi soir. Ces actes d’homophobie n’ont pas leur place ici chez nous. Mes pensées sont avec vous deux, a-t-elle ajouté.

La violence, la haine et l’intolérance n’ont pas leur place dans notre société, a pour sa part écrit la députée fédérale locale, Sylvie Boucher, sur le réseau social.

Québec

Crimes et délits