•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une affiche anti-immigration en appui à Maxime Bernier apparaît à Québec

Un panneau publicitaire du groupe True North Strong à Québec, en 2019

Le panneau publicitaire est commandité par le groupe d'intérêt True North Strong & Free advertising, peut-on lire en petits caractères au bas de l'affiche.

Photo : Radio-Canada

David Rémillard

Après Halifax et d'autres villes canadiennes, c'est au tour de Québec de voir apparaître une affiche anti-immigration appuyant le Parti populaire du Canada (PPC) de Maxime Bernier.

Le panneau publicitaire est apparu aux abords de l'autoroute Félix-Leclerc. Il se trouve tout juste devant un concessionnaire automobile, près du boulevard Pierre-Bertrand.

Il s'agit de la même affiche, mais en français, qui a semé la controverse à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Même le premier ministre néo-écossais, Stephen McNeil, a réagi hier, dénonçant les propos qui y sont tenus. En tant que premier ministre, j'accueille tout le monde en Nouvelle-Écosse, mais je n'accepte pas du tout ce ton négatif et diviseur, a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

S'il semble produit par le Parti populaire du Canada, l'affichage est en réalité commandité par le groupe d'intérêt True North Strong & Free advertising Corporation. Selon les renseignements de CBC, il est dirigé par Frank Smeenk, chef d'une industrie minière de Toronto.

Selon des documents d'Élections Canada, True North Strong, enregistré comme tiers parti, a dépensé 59 890 dollars pour de l'affichage politique, en vigueur du 19 août au 16 septembre.

Cette affiche n'est pas le produit du Parti populaire du Canada. Elle a été approuvée par un tiers parti et le Parti populaire n'a pas été en contact avec ce dernier, a réagi le PPC à propos du panneau d'Halifax, qui provient de la même source que celui de Québec.

Bernier crée un sondage

Sur les réseaux sociaux, Maxime Bernier n'a pas dénoncé la campagne ni manifesté son accord. Il a cependant créé un sondage, samedi, et posé la question aux internautes à savoir s'ils étaient pour ou contre l'immigration de masse, sans définir le concept.

Dans sa plateforme électorale, le Parti populaire soutient que l'immigration dite de masse fait hausser le prix des logements et nuit à l'économie canadienne.

Le parti propose d'abaisser les seuils d'immigration et de limiter l'accès aux réfugiés. En contrepartie, il souhaite mettre en place une immigration sélective. Les travailleurs seraient soumis à une entrevue en personne et à un questionnaire afin de vérifier dans quelle mesure ils s’alignent sur les valeurs et normes canadiennes .

Lancement de campagne

Maxime Bernier sera à Sainte-Marie de Beauce, dimanche, pour le lancement de la campagne nationale du Parti populaire du Canada.

Rappelons qu'il a fondé sa propre formation politique après avoir claqué la porte du Parti conservateur du Canada, l'année dernière.

Il avait perdu la course à la chefferie l'année précédente contre l'actuel chef Andrew Scheer.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique fédérale