•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouvelles casernes inaugurées dans le KRTB

La nouvelle caserne de pompiers de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

La nouvelle caserne de pompiers de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup est inaugurée samedi.

Photo : gracieuseté de Josée Ouellet

Miriane Demers-Lemay

Deux nouvelles casernes de pompiers, inaugurées samedi à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et Saint-Louis-du-Ha! Ha!, permettent de remplacer des bâtiments désuets et de mettre aux normes les services incendie.

À Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, les trois camions de pompiers étaient gardés dans deux hangars, dont un n’ayant ni eau courante ni toilettes, explique le chef incendie de la municipalité, Jacques-Éric Mercier, dont le bureau était jusqu’alors situé dans un troisième bâtiment.

C’était très compliqué, donc tout le système évident de cuisine, d’éviers, de laveuses et sécheuses... Ça paraît simple, mais quand on ne l’a pas, c’est très lourd, ajoute-t-il.

Les deux nouvelles casernes offrent davantage d’espace aux pompiers ainsi qu'un espace cuisine, une salle de formation, une génératrice, des douches, et un endroit pour décontaminer le matériel.

On va s'assurer d'avoir encore un meilleur temps de réponse en ayant toutes nos choses centralisées, se réjouit le maire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Gilles Couture, qui assure que ce projet ne fera pas augmenter le compte de taxes des résidents.

La caserne de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, un projet de 1,39 million de dollars, a notamment bénéficié du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités.

À Saint-Louis-du-Ha! Ha!, les nouvelles installations ont coûté 3,6 millions de dollars. De ce montant, 2,4 millions de dollars proviennent de subventions du gouvernement provincial, décrit le directeur incendie Michael Morin.

La Municipalité, de son côté, éponge un montant de 1,2 million de dollars à l'aide de fonds provenant des parcs éoliens, ce qui évite ainsi de toucher aux taxes des résidents.

Couvrir les urgences sur le territoire

Chaque caserne compte sur le service d’environ 20 pompiers, qui sont amenés à agir à titre de premiers répondants en cas d’incidents sur le territoire autour des deux municipalités.

À Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, les pompiers sont par exemple formés pour effectuer les procédures de désincarcération lors d'accidents de la route ou pour procéder à un sauvetage sur la glace.

À Saint-Louis-du-Ha! Ha!, les pompiers sont également amenés à intervenir en milieu forestier ou pour les accidents de motoneige.

Les nouvelles casernes permettront aussi de respecter les normes en matière de santé et de sécurité au travail.

On n’avait pas de salle de décontamination, il fallait prévoir un endroit pour laver l'équipement, se laver, estime Michael Morin, directeur incendie de Saint-Louis-du-Ha! Ha! et de Saint-Elzéar, en raison des risques de cancers associés à la pratique.

Il indique que la nouvelle caserne est notamment pourvue de quatre portes avant pour les camions et d'une salle de formation pouvant se transformer en salle d’urgence en cas de sinistre. L'ajout de ce type de salle permet une meilleure coordination des services d'urgence, selon les responsables.

Les travaux de construction des nouveaux bâtiments ont débuté en 2018. Les deux casernes sont déjà fonctionnelles.

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures