•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fin de semaine bien remplie pour la suite du Festival de cinéma et d'art de Percé

Des gens se rendant au centre d'art voir des films.

Le festival Les Percéides attire des publics de tous âges.

Photo : Radio-Canada

Brigitte Dubé

Depuis la semaine dernière, le Festival Les Percéides fait rayonner le cinéma d'auteur. Parmi les faits saillants de cette 11e année : la soirée de projection de Florent Vollant - Faiseur de Makusham. À l’autre extrême, du cinéma insolite.

Au cours de la fin de semaine, les cinéphiles pourront assister à de nombreuses projections et profiter de différentes activités spéciales.

Samedi, Les Percéides présenteront le film J.A. Martin Photographe en plein air, sur la plage de Percé. Dimanche, à 19 h, on proposera le film de clôture Les drapeaux de papier du jeune réalisateur Nathan Ambrosioni.

La comédienne Louise Marleau préside le jury des Percéides.

La comédienne Louise Marleau préside le jury des Percéides.

Photo : Radio-Canada

Le jury sera au travail jusqu'à dimanche. Pour la comédienne Louise Marleau, qui le préside, la qualité du festival de Percé n’a rien à envier aux festivals de grande envergure.

La culture en région, ici, c’est fabuleux. Dans d’autres festivals, j’ai vu de grands films et je retrouve la même qualité ici.

Louise Marleau, comédienne et présidente du jury des Percéides

Louise Marleau participera entre autres à la ciné-croisière samedi avec la comédienne Louise Portal, la réalisatrice Léa Pool et le directeur photo Pierre Mignot.

Florent Vollant - Faiseur de Makusham

C'est devant une salle comble que le réalisateur gaspésien Éli Laliberté a pu présenter, en première mondiale, son documentaire Florent Vollant - Faiseur de Makusham, qui fait partie de la quinzaine de films en compétition.

L'auteur-compositeur et interprète Florent Vollant.

L'auteur-compositeur et interprète Florent Vollant

Photo : tirée du film

Florent Vollant explique que le Makusham est un rassemblement traditionnel. Chez nous, c’est un festin, une célébration, une danse, un chant, décrit-il.

Un faiseur de Makusham, c’est quelqu’un qui peut faire danser, c’est quelqu’un qui a un pouvoir de faire rassembler. Moi, avec le temps, je le suis devenu.

Florent Vollant, auteur-compositeur et interprète innu de Mani-Utenam

En parallèle des éléments biographiques, le réalisateur Éli Laliberté a intégré plusieurs événements qui ont marqué les populations autochtone, québécoise et canadienne.

Le parcours de Florent représente beaucoup de gens des Premières nations du Québec qui ont vécu beaucoup de changements, explique le réalisateur. Mais à travers tout ça, c’est la musique. C’est ça qui compte le plus dans le film. Il n’y a pas d’intention politique.

Le documentaire sera présenté en 2020 sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ.

Des films trash

La programmation des Percéides comprenait aussi la présentation de cinéma insolite, tenue vendredi.

Les cinéphiles ont pu y découvrir les courts métrages coups de coeur du festival SPASM qui met en lumière les films de science-fiction, d'horreur et des films qualifiés de trash.

Jarrett Mann, directeur du Festival SPASM

Jarrett Mann, directeur du Festival SPASM

Photo : Radio-Canada

Selon le directeur du Festival SPASM, Jarrett Mann, ce mode d’expression est bien ancré dans le monde, bien qu’il soit mis de l’avant encore timidement au Québec.

Avec les informations de Xavier Lacroix

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Musique