•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rues hantées et dent sucrée

Un groupe de personnes près d'un bâtiment sur lequel est dessiné un personnage fantomatique.

Cette murale dans une ruelle pleine de graffitis illustre bien le thème d'une visite guidée de Thunder Bay pendant laquelle des histoires de fantômes sont racontées.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Miguel Lachance

Une entreprise de Thunder Bay propose des visites guidées inusitées, qui font découvrir des produits locaux tout en écoutant des histoires de fantômes et de lieux hantés.

Suzanne Hamel a créé en 2018 Seek Adventure and Tours qui propose une variété de circuits mélangeant gastronomie et histoires de toutes sortes.

Mme Hamel croit que Thunder Bay et les environs sont particulièrement propices aux histoires de fantômes.

Beaucoup de gens pensent que le mur entre le monde réel et celui des esprits est plus mince à Thunder Bay, explique-t-elle au début du tour.

Elle raconte qu’avant l’arrivée des Européens, le site était un lieu de rassemblement sacré pour plusieurs tribus autochtones.

Le mont McKay, au sud de Thunder Bay, est nommé en ojibwé Animikii-waajiw, ce qui signifie l'endroit où les oiseaux-tonnerre atterrissent.

Une montagne recouverte d'arbres.

Le mont McKay, sur le territoire de la Première Nation de Fort William.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Cette légende serait à l’origine du nom de la baie, puis de la ville.

La visite commence à l’hôtel Prince Arthur, renommé pour être l’hôte de plus d’un fantôme, selon des histoires racontées par plusieurs employés au fil des ans.

Une femme tenant une lanterne s'adressant à un groupe.

Suzanne Hamel fait découvrir différentes époques de l'histoire de Thunder Bay grâce aux fantômes et lieux hantés.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

C’est aussi l’occasion de déguster une bière d’une micro-brasserie locale, ou un délicieux thé glacé.

La visite se poursuit au centre-ville du secteur Port Arthur, avec des histoires concernant une ancienne caserne de pompiers, des exécutions et les nombreuses épaves du lac Supérieur.

Un bâtiment en briques muni d'une tour.

Plusieurs employés de l'Association multiculturelle de Thunder Bay, qui occupent aujourd'hui cette ancienne caserne de pompiers, rapportent plusieurs phénomènes étranges, dont des fenêtres qui s'ouvrent toutes seules.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Au passage, elle souligne le travail de plusieurs artistes et artisans locaux, dont les graffitis du collectif Die Active ou les desserts de Prime Gelato confectionnés avec des produits régionaux.

Thunder Bay et ses lieux supposément hantés ont notamment retenu l’attention de Sir Arthur Conan Doyle, auteur des aventures de Sherlock Holmes.

Arthur Conan Doyle

Arthur Conan Doyle était fortement intéressé par le spiritisme, selon Suzanne Hamel.

Photo : Getty Images / Herbert Barraud/GI

Le célèbre écrivain a visité le Nord-Ouest de l’Ontario à au moins deux reprises au début du 20e siècle, notamment pour assister à une séance de spiritisme à Silver Islet, au bout de la péninsule du Sleeping Giant.

Il souhaitait alors rentrer en contact avec un mineur mort de façon suspecte, pour aider la fille du défunt à faire son deuil.

Une pierre tombale brisée près d'un arbre et d'une vieille clôture.

Suzanne Hamel suggère aux amateurs de fantômes de visiter différents lieux hantés dans la Nord de l'Ontario, dont le vieux cimetière de la communauté de Silver Islet.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Suzanne Hamel offre pour l’instant la visite guidée en anglais, mais indique qu’elle pourrait l’offrir en français si un groupe est intéressé.

Nord de l'Ontario

Tourisme