•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un meurtrier est en cavale au Nouveau-Brunswick

La police recherche le détenu qui n'est jamais rentré au pénitencier à sécurité minimale de Dorchester.

Les gyrophares rouge et bleu d'un véhicule de police dans la nuit.

La GRC recherche un meurtrier en cavale.

Photo : Getty Images / Evgen Prozhyrko

Radio-Canada
Mis à jour le 

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Nouveau-Brunswick recherche un meurtrier en cavale qui n'est jamais rentré au pénitencier à sécurité minimale de Dorchester à la suite d'une sortie temporaire sans escorte qui lui avait été accordée.

Selon Service correctionnel Canada, Jack Woods, âgé de 66 ans, purge une peine d'une durée indéterminée pour homicide involontaire coupable et meurtre au deuxième degré.

L'agence fédérale a indiqué que Jack Woods était détenu dans un établissement à conception résidentielle au sud de Moncton lorsqu'il est sorti en permission et n'est pas rentré jeudi comme prévu.

Un mandat d'arrêt a été lancé contre lui, et la GRC a entrepris ses recherches.

Jack Woods mesure 1 m 70 (cinq pieds sept pouces), pèse 101 kg (223 livres). Le sexagénaire a le teint clair, les yeux bleus, les cheveux bruns et il lui manque les deux petits doigts.

Il arbore également un tatouage de léopard sur le bras droit et des tatouages de crânes humains sur l'avant-bras et le bras gauches.

Woods, qui a été reconnu coupable en 1996 d’un meurtre au deuxième degré commis à Edmonton, s’était évadé d’une maison de transition en 2011 et avait fait l’objet d’un avis de recherche pancanadien.

La GRC disait à cette époque que l’individu était dangereux et avait de bonnes aptitudes de survie en forêt.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers