•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déclaration commune des grandes institutions sherbrookoises pour sauver La Tribune

L'ancien maire de Sherbrooke Jean Perrault (au centre, au micro).

L'ancien maire de Sherbrooke Jean Perrault (au centre, au micro) a pris la parole lors d'un point de presse le vendredi 23 août 2019, dans les bureaux du quotidien La Tribune.

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe Bourdeau

Radio-Canada

Plusieurs institutions régionales et des représentants du milieu des affaires font front commun pour sauver le quotidien La Tribune. Ils ont pris position lors d’un point de presse qui a eu lieu dans les locaux du quotidien sherbrookois.

Cette mobilisation se veut aussi un message clair à d’éventuels repreneurs qu’ils pourront compter sur l’appui du milieu s’ils sont en mesure de garantir la pérennité du journal La Tribune au niveau de quotidien régional. Ce regroupement agira comme promoteur afin de s’assurer qu’un éventuel repreneur maintienne l’intégralité de la mission de La Tribune, a expliqué l’ancien maire de Sherbrooke Jean Perrault, instigateur du mouvement, lors du point de presse.

Je suis ému. La vingtaine de leaders de la communauté qui étaient réunis, l'étaient dans un seul but, assurer la pérennité de l'information régionale et assurer la pérennité de La Tribune à long terme.

Maurice Cloutier, éditeur adjoint et directeur général de La Tribune

Plus tôt cette semaine, plus de 200 citoyens, gens de la presse, politiciens et gens d'affaires se sont rassemblés à Sherbrooke pour montrer leur soutien au quotidien appartenant au Groupe Capitales Médias (GCM).

Le gouvernement Legault a indiqué lundi qu’Investissement Québec octroierait un prêt maximal de 5 millions de dollars à GCM, ce qui permettra à l'entreprise de se protéger de ses créanciers.

Le Groupe Capitales Médias publie les quotidiens Le Soleil de Québec, La Tribune de Sherbrooke, Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Le Droit d'Ottawa-Gatineau, La Voix de l’Est de Granby et Le Quotidien de Chicoutimi, ainsi que l’hebdomadaire Le Progrès-Week-end de Saguenay.

Capitales Médias a déjà reçu, en 2017, une aide provinciale de 10 millions de dollars. Québec est d'ailleurs le principal créancier de l'entreprise.

Estrie

Médias