•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La guerre commerciale de Trump contre la Chine fait chuter les indices à Wall Street

Photo de profil du président américain qui a les yeux fermés.

Le président américain Donald Trump a menacé de riposter de nouveau aux tarifs douaniers annoncés vendredi par la Chine.

Photo : AFP / BRENDAN SMIALOWSKI

Radio-Canada

L'indice Dow Jones chute de 2,37 % et le NASDAQ de 3 %, des mouvements boursiers attribués à la guerre commerciale menée par Donald Trump et l'administration américaine contre la Chine.

L'indice élargi S&P 500 a également perdu 3 % à la clôture. Il s'agissait de la quatrième semaine de baisse d'affilée pour les principaux indices boursiers à New York.

La Chine a notamment annoncé, vendredi, qu'elle comptait imposer des tarifs douaniers supplémentaires à environ 75 milliards de dollars de produits américains, une riposte aux droits tarifaires supplémentaires annoncés par Washington.

Ces tarifs douaniers supplémentaires toucheront 5078 produits américains, tels que le soja, le pétrole brut et les petits avions. Ils varieront dans une fourchette allant de 5 % à 10 %. La Chine rétablira aussi la taxation des autos américaines à hauteur de 25 %, et celle des pièces détachées, à 5 %.

Cette décision, présentée par Pékin comme une contre-mesure à celle des États-Unis taxant quelque 300 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires, entrera en vigueur en deux temps, le 1er septembre et le 15 décembre.

Le président américain a annoncé sa réplique après la fermeture des marchés : les taxes sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises seront haussées à 30 % à compter du 1er octobre.

De plus, les 300 milliards de dollars d'importations restantes en provenance de Chine feront l'objet de barrières tarifaires de 15 %, au lieu de 10 %, à partir du 1er septembre. Le représentant au Commerce a toutefois précisé que l'application de cette dernière mesure sur une liste de produits de grande consommation sera reportée, tel qu'annoncé la semaine dernière, au 15 décembre, pour ne pas affecter les achats de fin d'année.

Frictions entre Trump et le président de la Fed

Plus tôt dans la journée, des transactions boursières avaient suivi une salve de messages lancés par le président Trump sur Twitter, où il attaquait le président de la Fed, Jerome Powell, dans la foulée d’un discours de ce dernier au Wyoming.

Dans cette allocution, M. Powell a déclaré que « l’incertitude entourant la politique commerciale semble jouer un rôle dans le ralentissement global et dans les faibles niveaux d’activité manufacturière et d’investissement aux États-Unis ». Il a précisé que la banque centrale américaine allait « agir de façon appropriée » pour soutenir la croissance économique.

M. Trump a accusé la Fed de n’avoir « rien » fait, ajoutant que les États-Unis avaient « un dollar fort et une Fed très faible ».

Ma seule question est : qui est notre pire ennemi? Jay Powell ou le président Xi?

Donald Trump
Avec les informations de CBC, Agence France-Presse, et Reuters

Politique américaine

Économie