•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logements pour aînés, transport et traitement des eaux usées entrent dans la campagne

Un collage du visage de quatre hommes.

Les chefs des quatre principales formations politiques. En haut, de gauche à droite : Wab Kinew, du Nouveau Parti démocratique, et Brian Pallister, du Parti progressiste-conservateur. En bas, de gauche à droite : le chef du Parti libéral, Dougald Lamont, et le chef du Parti vert, James Beddome.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En ce 12e jour de campagne électorale, le Parti libéral du Manitoba promet de construire plus de logements pour les aînés, les verts veulent que le transport en commun soit gratuit, le Nouveau Parti démocratique (NPD) souhaite investir dans le traitement des eaux usées, et les conservateurs veulent changer les heures d'ouverture des commerces.

S'il est élu, le chef du Parti libéral, Dougald Lamont, promet la construction de 1200 appartements pour aînés d’ici 2024.

Il explique que son gouvernement investirait 160 millions de dollars dans le projet qui devrait également recevoir un financement de la stratégie nationale du gouvernement fédéral en matière de logement.

Les libéraux dépenseraient également 38 millions de dollars supplémentaires au cours de leur première année au pouvoir pour des services de soins à domicile.

De plus, le parti investirait 5 millions de dollars par an pour soutenir les programmes destinés aux personnes âgées, promet M. Lamont.

Le NPD, de son côté, promet d’investir 500 millions de dollars dans le centre de traitement des eaux du North End, à Winnipeg.

Ce centre traite 70 % des eaux usées de la ville. Selon le chef du NPD, Wab Kinew, cet investissement permettrait d’améliorer et de supprimer la présence de phosphore et de nitrogène dans l’eau envoyée dans la rivière Rouge, qui se jette dans le lac Winnipeg.

Le Parti vert, quant à lui, souhaite la gratuité des transports publics.

Son chef, James Beddome, affirme que, si son parti forme le prochain gouvernement, il financera 60 % des coûts reliés au transport en commun afin d’encourager les villes du Manitoba à offrir un service gratuit.

Les Verts promettent ainsi de donner 80 millions de dollars à la Ville de Winnipeg et estiment que celle-ci devrait investir 5 millions de dollars supplémentaires pour que son système de transport soit gratuit.

Quant au Parti progressiste-conservateur, il veut assouplir la loi sur les heures d’ouverture des épiceries pour leur permettre d’ouvrir les dimanches et les jours fériés.

Le chef du parti conservateur, Brian Pallister, croit que la loi est obsolète. Toutefois, il précise que cette modification n’aurait aucune incidence sur l’obligation de garder les magasins fermés à certaines heures, le jour du Souvenir.

Cette année, le propriétaire de la chaîne Food Fare, à Winnipeg, avait reçu une amende de 10 000  $ pour avoir ouvert ses portes le Vendredi saint.

Les Manitobains se rendront aux urnes le 10 septembre.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Manitoba

Politique provinciale