•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-enseignant qui aurait agressé 33 jeunes garçons de retour en cour

Michael McNutt, qui a aussi été entraîneur sportif bénévole, fait face à 91 chefs d'accusation.

L'accusé, Michael Patrick McNutt, marche devant le palais de justice de Dartmouth en faisant un geste de la main pour éloigner les micros et caméras.

L'accusé, Michael Patrick McNutt, en janvier 2019.

Photo : Radio-Canada / Olivier Lefebvre

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, un ancien enseignant de la région d'Halifax était de retour devant les tribunaux, vendredi matin à Dartmouth. Michael Patrick McNutt fait face à 91 accusations de nature sexuelle impliquant 33 victimes présumées, tous des garçons d’âge mineur au moment des faits allégués.

Les procédures judiciaires ont été une fois de plus ajournées vendredi, car les avocats de Michael McNutt ont demandé à la juge Alanna Murphy plus de temps pour prendre connaissance des 64 nouvelles accusations déposées contre l’ancien enseignant au début du mois d’août.

Le procureur de la Couronne, Mark Heerema, a partagé certaines préoccupations quant à la durée des procédures. Il estime que le dossier aurait dû évoluer davantage, car 27 premières accusations avaient été déposées contre Michael McNutt en janvier.

Il a qualifié le cas de complexe et d'atypique, notamment en raison du nombre de victimes présumées et du temps qui s'est écoulé depuis les faits allégués. 

Les agressions se seraient produites dans les années 1970 et 1980, la majorité dans la région d'Halifax.

L'ancien enseignant de mathématiques et de sciences, qui a aussi été entraîneur bénévole de hockey, de baseball et de football, est âgé de 66 ans et a déjà plaidé coupable par le passé à deux accusations d’agression sexuelle et une de grossière indécence envers un jeune garçon. Selon le Halifax Examiner, il a été enseignant jusqu’en 1994. 

Michael McNutt demeure en liberté en attendant la suite des procédures judiciaires liées aux nouvelles accusations. Il lui est notamment interdit de s'approcher de personnes d’âge mineur.

L’accusé sera de retour en Cour provinciale de la Nouvelle-Écosse, à Dartmouth, le 28 octobre.

Un autre enseignant à la retraite de la Nouvelle-Écosse est accusé de crimes sexuels à l’endroit de mineurs dans un dossier séparé. Jaddus Joseph Poirier fait face à 16 chefs d’accusation et les présumées victimes auraient été ses élèves dans les années 1980 et 1990.

Avec les informations d'Olivier Lefebvre

Nouvelle-Écosse

Procès et poursuites