•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une initiative pour briser l’isolement des personnes âgées

Un homme âgé regarde par la fenêtre.

Le nouveau programme relie jusqu’à 15 personnes à la fois à l’aide de n’importe quel type de téléphone.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le Centre ParkSide de Sudbury offre un nouveau programme pour aider les gens de 50 ans et plus à demeurer actifs socialement. Et tout ce dont ils ont besoin, est un téléphone.

Les personnes du Nord de l’Ontario qui s’inscrivent au programme Without Walls du Centre ParkSide peuvent composer un numéro sans frais et participer à une conférence téléphonique sur des sujets qui les intéressent.

Lorsque nous avons commencé à organiser ces appels en février, nous pensions que les gens seraient peut-être vraiment intéressés par des programmes structurés, explique le gérant du Centre, John Richer. Ils peuvent parler de sujets comme la maltraitance des personnes âgées, la prévention de la fraude ou d’autres choses de cette nature.

John Richer en studio.

John Richer travaille au Centre ParkSide, situé au centre-ville du Grand Sudbury.

Photo :  CBC / Brodie Siren

Des conversations sur les enjeux sociaux de l’heure ou même les sports sont tenues plusieurs fois par semaine.

Certains interlocuteurs, dit-il, sont des sources d’informations presque inépuisables.

Les participants amènent toutes les connaissances qu’ils ont acquises au cours de leur vie et ils sont prêts à les partager, indique-t-il.

Il est difficile d’imaginer le niveau d’isolement de certains participants, note le gérant.

Nous avions une autre personne à qui j’ai parlé personnellement, qui n’avait eu aucun contact social avec quelqu’un d’autre que ses enfants ou son médecin de famille depuis plus de huit ans.

John Richer, gérant du Centre ParkSide

Ça commence souvent avec la perte d’un proche, raconte-t-il. Le deuil peut entraîner de l’anxiété à l’idée d’être dans un lieu public avec quelqu’un d’autre. Et si tu n’as pas quelqu’un pour te faire sortir de cette maison, tu te retires, et c’est très difficile pour toi de réintégrer la communauté.

Les personnes de 18 ans et plus en situation de handicap sont également les bienvenues.

Nord de l'Ontario

Santé publique