•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Barbie pour intéresser les jeunes filles aux sciences

La poupée astrophysicienne de Barbie a été lancée à l'Observatoire du Mont-Mégantic.

La poupée astrophysicienne de Barbie a été lancée à l'Observatoire du Mont-Mégantic.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

C’est à l’Observatoire du Mont-Mégantic que la petite Zoey, six ans, a rencontré ce jeudi l’astrophysicienne canadienne Victoria Kaspi, qui a inspiré la création d’une toute nouvelle poupée Barbie.

La fillette originaire de Montréal a remporté un concours organisé par le National Geographic et Mattel, la compagnie qui commercialise la célèbre poupée. Le but du concours est d’inspirer les petites filles et de les intéresser à des carrières brillantes, notamment scientifiques.

Des Barbie pour intéresser les jeunes filles aux sciences

La jeune Zoey a donc passé une journée complète avec l’astrophysicienne Victoria Kaspi, qui est également professeure à l'Université McGill. La poupée astrophysicienne pourrait devenir sa nouvelle Barbie préférée. Elle est spéciale, a-t-elle dit timidement. 

Victoria Kaspi a choisi le métier d’astrophysicienne parce qu’elle aimait les sciences. J’aimais les mathématiques. J’étais aussi curieuse de ce qui se passait dans le ciel. En essayant l’astronomie, je me suis rendu compte qu’il y avait beaucoup de mathématiques, a-t-elle expliqué. 

Mme Kaspi souhaite que la poupée Barbie à son image inspirera plus de filles à se diriger vers les sciences. J’espère que ça va aider à augmenter le nombre de femmes en sciences. Quand j’étais jeune, j’avais des Barbie et je les aimais. Je sais que les filles aiment beaucoup leurs Barbie. Ça peut être un outil pour leur montrer que les sciences sont pour tout le monde. Les filles et les garçons.

La petite Zoey et l’astrophysicienne canadienne Victoria Kaspi à l'Observatoire du Mont-Mégantic.

La petite Zoey, six ans, a rencontré l’astrophysicienne canadienne Victoria Kaspi, qui a inspiré la création d’une toute nouvelle poupée Barbie.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Soixante ans après la création de sa première poupée Barbie, Mattel a désormais sa première astrophysicienne dans sa collection. La Barbie astrophysicienne est même munie de son télescope.

Trois autres gagnantes canadiennes ont pu rencontrer des spécialistes qui ont, elles aussi, une poupée qui « exerce » le même métier qu'elles. Il y avait une spécialiste de la conservation de la faune, une biologiste de la vie marine polaire et une photojournaliste de la faune.

Estrie

Éducation