•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario abandonne des tests médicaux et des services redondants pour réduire les coûts

Un médecin marche dans le corridor d'un hôpital.

Le groupe de travail qui a fait des recommandations a été créé dans la foulée de la décision de l'arbitre Kaplan en février 2019 sur l'entente contractuelle entre le gouvernement ontarien et l'Association médicale de l'Ontario.

Photo : iStock / sudok1

Radio-Canada

L'Ontario éliminera certains tests médicaux jugés inefficaces et des services de médecin redondants afin de réduire les coûts du système de santé.

Les changements, qui incluent la suppression de certains tests d’infertilité inefficaces et l’élimination de tests préopératoires répétitifs, découlent des recommandations d’un groupe de travail qui devait se pencher sur l'élimination des services médicaux désuets ou superflus.

Le gouvernement affirme que les changements entreront en vigueur le 1er octobre.

L'une des recommandations est d'améliorer l'accès aux soins primaires en diminuant les examens préopératoires, comme la vérification des antécédents et les examens physiques préopératoires, qui sont souvent exigés par les chirurgiens et effectués par les médecins de famille ou les spécialistes.

Le Groupe de travail sur l'utilisation appropriée des services (GTUAS) a également recommandé l'utilisation d'appareils d'imagerie diagnostique plus précis pour les problèmes de sinus et des mises à jour de l'utilisation d'appareils ambulatoires de contrôle cardiaque (moniteur Holter et enregistreur d'événement cardiaque).

Le groupe, composé de membres du gouvernement provincial et de l'Association médicale de l'Ontario, a été chargé de proposer des changements susceptibles de générer des économies de 460 millions de dollars.

Le ministère affirme que la mise en œuvre des recommandations entraînera des économies de 83 millions de dollars par an.

Toronto

Politique provinciale