•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’élite mondiale du ski acrobatique à Lac-Beauport

Nicolas Fontaine devant les rampes d'eau

Cofondateur des rampes d'eau de ski acrobatique à Lac-Beauport, Nicolas Fontaine est fier de la réputation que le Centre Yves Laroche et le Mondial Acrobatx se sont taillés depuis 15 ans.

Photo : Radio-Canada

Guillaume Piedboeuf

La crème du ski acrobatique international a rendez-vous à Lac-Beauport en fin de semaine. Des sauteurs de sept pays, dont le champion du monde Maxim Burov et l’athlète olympique de Québec Lewis Irving, s’élanceront sur la rampe d’eau dans le cadre de la 15e présentation du Mondial Acrobatx.

Cofondateur du Centre Acrobatx Yves Laroche, Nicolas Fontaine ne cache pas sa fierté de voir à quel point la compétition annuelle a grandi depuis ses débuts. Sept pays sont représentés cette année, soit les États-Unis, la Chine, le Japon, la Russie, la Suisse, l’Australie et le Canada.

On a parti ces rampes-là avec des budgets minimes. C’était un peu un rêve qu’on avait au début. On a commencé le Mondial Acrobatx très sobrement, il y a 15 ans. Un petit événement d'un jour qui est devenu aujourd’hui d’un niveau même supérieur à plusieurs Coupes du monde que j’ai vues à travers les années, explique l’ex-champion du monde.

Séjour prolongé à Québec les équipes russes et chinoises

Non seulement les puissantes équipes russes et chinoises seront de la partie en fin de semaine, mais elles ont passé une partie de l’été à s’entraîner à Lac-Beauport, attirées par les installations.

Selon Nicolas Fontaine, qui dirige également l’équipe du Québec de saut, leur présence a offert une expérience unique à ses athlètes.

Je vois l’importance que ça a dans les yeux de tous mes jeunes qui regardent ces athlètes internationaux, qui les côtoient, qui sautent avec eux.

Même les skieurs de l’équipe canadienne senior en ont profité, assure Lewis Irving. Dans notre sport, on apprend beaucoup en regardant, en visualisant, donc le fait voir les meilleurs sauter, ça permet de voir la bonne façon de faire les choses et pouvoir le répéter après.

Irving meilleur que jamais

Participant surprise aux Jeux olympiques de Pyeongchang, Irving a ensuite été sur la touche durant un an après une opération à la hanche. Complètement remis, l’athlète de 23 ans profite cet été des rampes d’eau du Centre pour revenir au sommet de son art.

Le niveau du circuit a tellement augmenté durant mon année de convalescence, mais ma réhabilitation a bien été. Depuis mon retour, j’ai réussi tous les sauts que je faisais et j’en ai même réussi un nouveau, un triple périlleux avec cinq vrilles que je vais faire ici samedi soir, explique celui est maintenant une figure de proue de l’équipe canadienne avec la retraite du Gatinois Olivier Rochon.

Lewis Irving en action lors de l'épreuve des sauts de la Coupe du monde de ski acrobatique de Lake Placid, New York le 20 janvier 2018

Lewis Irving en action lors de l'épreuve des sauts de la Coupe du monde de ski acrobatique de Lake Placid, New York le 20 janvier 2018.

Photo : Associated Press / Hans Pennink

Comme bien d’autres dans le milieu du ski acrobatique, Irving croit que le Mondial Acrobatx gagne à être connu dans la région de Québec.

Aucun événement acrobatique, même le plongeon de haut vol, n’atteint les niveaux de difficulté qu’on va atteindre en fin de semaine. Même pour des gens qui ne connaissent pas ça, c’est extrêmement impressionnant. On monte à 50 pieds dans les airs.

Vers un circuit estival de la Coupe du monde

Les sauteurs internationaux manifestent de plus en plus leur désir de voir apparaître un circuit estival similaire à la Coupe du monde en hiver, a relaté Nicolas Fontaine, jeudi.

On est habitué en ski acrobatique d’être à -30°C dehors. Il n’y a pas beaucoup de spectateurs parce qu’il fait trop froid. Pouvoir faire ça une belle soirée d’été, c’est un autre aspect de notre sport qu’on est capable d’exploiter, estime celui dont le fils Miha, 15 ans, est un grand espoir du ski acrobatique canadien.

Si le plongeon est aux Jeux olympiques d’été, pourquoi le ski acrobatique ne pourrait-il pas y être un jour?

Le Mondial Acrobatx débute dès midi trente, vendredi, à Lac-Beauport, avec la présentation des épreuves de grand saut et de descente acrobatique, puis se poursuit samedi jusqu'en soirée et dimanche avec les compétitions senior et junior de saut acrobatique.

Ski acrobatique

Sports