•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En 2005, Scheer disait que le mariage gai n'était pas un « droit »

Andrew Scheer en visite dans une garderie de Toronto.

Photo : The Canadian Press / Christopher Katsarov

La Presse canadienne

Les libéraux mettent au défi le chef conservateur Andrew Scheer de « cesser de boycotter » le défilé de la Fierté gaie à Ottawa, après avoir déterré une vidéo vieille de presque 15 ans où il s'oppose au mariage entre conjoints de même sexe.

Le défilé dans la capitale nationale aura lieu dimanche, soit une semaine après que le maire d'Ottawa, Jim Watson, eut révélé son homosexualité.

Jeudi, le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, ainsi que de nombreux libéraux ont partagé une vidéo tronquée où M. Scheer prononce un discours contre le projet de loi C-38 qui étendait la définition du « mariage », sur le plan civil, aux conjoints de même sexe.

La pièce législative a été introduite par le gouvernement libéral de Paul Martin le 1er février 2005.

Le mariage pour la « procréation »

Dans son allocution, en date du 5 avril 2005, M. Scheer soutient que le mariage gai n'est pas un « droit » prévu par la Charte canadienne des droits et libertés.

Le jeune député de 25 ans cite l'ancien juge de la Cour suprême Gérard La Forest, qui soutient que le mariage existe d'abord et avant tout pour la « procréation » et que les « unions homosexuelles sont par nature contraires à cela ».

L'opposition conservatrice, sous le leadership de Stephen Harper, avait voté contre la loi qui permet le mariage entre personnes de même sexe. Elle est finalement entrée en vigueur le 20 juillet 2005.

M. Scheer a depuis adouci sa position sur le sujet, puisqu'il a voté en faveur d'une résolution d'effacer du programme du Parti conservateur du Canada la définition traditionnelle du mariage, lors d'un congrès national du parti en 2016.

Pas de « mariage » minoritaire avec le NPD

En réaction à cette vidéo brandie par les libéraux, jeudi, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh s'est indigné de « la réapparition des préjugés répugnants d'Andrew Scheer contre les personnes et les familles LGBTQI2S+ ».

M. Singh a indiqué que les conservateurs ne pourraient compter sur l'appui de son parti dans un éventuel contexte minoritaire.

C'est exactement la raison pour laquelle, si les Canadiens forment un gouvernement minoritaire en octobre, je ne soutiendrai pas Andrew Scheer et les conservateurs. Nous ne pouvons pas faire confiance à M. Scheer ou à son caucus pour défendre les droits fondamentaux des Canadiens.

Jagmeet Singh

Une tentative libérale « désespérée »

Le bureau de M. Scheer a rétorqué que cette sortie des libéraux n'est qu'une « autre tentative désespérée de Justin Trudeau de détourner l'attention de son bilan d'échecs et d'incompétence juste avant les élections ».

Quand ce vote a été tenu il y a plus de dix ans, M. Scheer a voté comme plusieurs libéraux, notamment certains députés qui siègent actuellement au caucus libéral et qui se présentent aux prochaines élections. M. Scheer soutient le mariage entre personnes de même sexe tel que défini par la loi, et il est clair qu'il va continuer à le faire comme premier ministre, a déclaré Virginie Bonneau, porte-parole de M. Scheer.

Le chef conservateur ne participera cependant pas au défilé de la Fierté, dimanche, a confirmé Mme Bonneau.

Avec des informations de CBC

Politique fédérale

Politique