•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier du SPVG a tenu des « propos préoccupants »

Un policier de la Ville de Gatineau, en hiver

Un écusson du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG)

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Un agent du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a dû se soumettre à un engagement de ne pas troubler la paix, jeudi, après qu’il eut tenu des « propos préoccupants » entre novembre 2018 et juin 2019.

Le SPVG avait des raisons valables de craindre pour la sécurité de certains employés municipaux, peut-on lire dans un communiqué de presse publié jeudi après-midi par la Ville de Gatineau.

La Division des normes professionnelles et des affaires internes (DNPAI) du SPVG a effectué une enquête après que le corps policier eut été informé des propos du policier, qui cumule 16 ans d’expérience. Le SPVG a simultanément informé le ministère de la Sécurité publique du Québec de la situation.

Les propos de l’agent - au sujet desquels le SPVG ne donne pas de détails - ont été tenus alors que ce dernier se trouvait en congé de longue durée. Ainsi, à l'approche de son retour au travail, la DNPAI évaluera la situation en fonction de l'évolution du dossier, a précisé le SPVG par communiqué.

Un juge devra entériner officiellement l’engagement pris par l’agent visé. D’ici là, les conditions qui lui sont imposées, qui ne sont pas non plus précisées dans le communiqué, vont demeurer en vigueur.

Ottawa-Gatineau

Forces de l'ordre