•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : les partis d’opposition demandent des explications sur l’indemnisation

Esquisse du futur tramway

Tramway en tunnel

Photo : Ville de Québec

Radio-Canada

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, veut connaître les paramètres du programme d'indemnisation prévu pour les commerçants aux abords du tracé du réseau structurant.

Que Régis Labeaume cesse de jouer dans la ligue nationale d’improvisation avec le plus gros projet de l’histoire de la Ville de Québec. Qu’il nous arrive avec un plan qui est clair et détaillé, a-t-il dit jeudi.

Autant à Québec qu’à Ottawa, les gouvernements Legault et Trudeau ont précisé mercredi qu’ils refusent que les sommes octroyés au projet servent à compenser d’éventuelles pertes financières pour les commerçants le long du tracé. La Ville de Québec devra donc assumer les coûts.

Je suis inquiet pour les commerçants, pour les indemnisations, mais je suis inquiet aussi pour les citoyens de la Ville de Québec qui vont se retrouver avec les surplus de coûts, a ajouté M. Gosselin.

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin

Photo : Radio-Canada

Baisse de taxe

De son côté, le conseiller de Démocratie Québec, Jean Rousseau, réclame à l'administration Labeaume une baisse de taxes pour les commerçants touchés par les chantiers majeurs menés par la Ville de Québec.

Il exige aussi que des baisses de taxes soient accordées le long du tracé du réseau structurant. Il estime que des travaux d'importance comme ceux en cours sur la route de l'Église doivent entraîner une compensation.

C’est un champ de mines cette route-là et ça risque d’être comme ça pour le tramway. Alors il faut qu’on ait une plus grande sensibilité pour nos commerçants, a-t-il affirmé.

Il ajoute que d'autres villes, comme Montréal par exemple, ont versé des montants aux commerçants lors de chantiers majeurs.

Des travaux de réfection sur la route de l'Église à Québec en août 2019

Des travaux de réfection sur la route de l'Église à Québec ce mois-ci

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le conseiller municipal souligne d'ailleurs qu'à Bordeaux, en France, la Ville a versé en moyenne 22 000 dollars par commerce, lors de la construction d'une ligne de tramway.

Jean Rousseau demande aussi à Rémy Normand de changer de ton ou de démissionner de son rôle de porte-parole. S’il n’est pas capable de changer de ton, qu’on change de porte-parole, a-t-il lancé.

Les commerçants veulent savoir

Des commerçants de la 1ere avenue dans Limoilou demandent à la Ville de Québec de préciser les paramètres du programme d'indemnisation qui sera mis sur pied lors des travaux du tramway.

« Je suis très inquiet. Il va falloir que ça se règle, parce qu'on prend nos décisions d'avance. Le marché au détail est très dur. Va falloir qu'il y aille du sérieux de la Ville », indique David Légaré, propriétaire de la boutique de vélos Mathieu Performance.

« Pour les personnes qui vont être touchées par l'arrivée et la mise en place du tramway, il n'y a aucune communication », déplore pour sa part Denis Bérubé, vice-président chez Nordiques accessoires d'auto.

Québec

Affaires municipales