•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture imminente d'une bretelle névralgique de l’échangeur Turcot

Une vue en hauteur de l'échangeur.

Le projet Turcot est avancé à 79 %.

Photo : Radio-Canada / Diana Gonzalez

Radio-Canada

L’une des bretelles névralgiques de l’échangeur Turcot rouvrira lundi prochain et annonce le début de la fin des détours pour de nombreux automobilistes.

Lors d’une visite du mégachantier, qui est désormais réalisé à plus de 79 %, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a annoncé jeudi la réouverture imminente de la bretelle menant de l’autoroute 15 nord à l'A-20 ouest. Cette bretelle était fermée depuis décembre 2017.

L’ouverture de cette bretelle donne le coup d’envoi à une série d’ouvertures de voies et de bretelles qui auront lieu cet automne. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les usagers de la route et, bien entendu, les citoyens du secteur, a déclaré Mme Rouleau dans un communiqué de presse.

D’ici la fin de l’année, le ministère des Transports prévoit rouvrir la bretelle menant de l’A-20 est vers l’A-15 nord et la bretelle menant de l’A-15 sud vers l’A-20 ouest. En outre, trois voies sur quatre de la nouvelle route 136 (anciennement l'A-720) ouvriront d'ici quelques semaines, y compris les entrées Du Fort et Lucien-L’Allier.

La seconde moitié du démantèlement de l’ancien échangeur a été réalisée en six mois, de novembre à mai.

Ça a été de la haute voltige, car il fallait construire le nouvel échangeur au même endroit que l’échangeur existant, tout en maintenant un débit journalier de 300 000 véhicules.

Olivier Beaulieu, directeur adjoint de KPH Turcot, consortium responsable des travaux

Près de 900 travailleurs sont à l’œuvre sur le chantier, qui doit être terminé à l’automne 2020.

Le projet prévoit, outre les voies de circulation, l’instauration d’un réseau cyclable, la conception de bassins, ainsi que la plantation de 54 000 arbustes et de 9000 arbres.

Des travailleurs s'affairent sur le chantier.

Actuellement, près de 900 travailleurs sont à l’œuvre sur le chantier qui doit être terminé à l’automne 2020.

Photo : Radio-Canada / Diana Gonzalez

Grand Montréal

Infrastructures