•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de 3 M$ pour agrandir la piste d'atterrissage de l’aéroport de Moose Jaw

Un avion volant dans le ciel.

Un avion décolle de l'aéroport de Moose Jaw. La Ville et la province espèrent prolonger la piste d'atterrissage.

Photo : CBC News

Radio-Canada

La Ville de Moose Jaw désire agrandir la piste d'atterrissage de son aéroport. Le maire et des entreprises privées souhaitent que ce projet obtienne une partie du financement du gouvernement fédéral.

La province a choisi ce projet, estimé à 3 millions de dollars, comme étant prioritaire pour bénéficier d’un financement fédéral dans le cadre du Programme d'infrastructure Investir dans le Canada (PIIC).

Cependant, le gouvernement provincial dit attendre quelques précisions sur les priorités de la Ville de Moose Jaw avant de soumettre le projet à l’approbation.

Moose Jaw a hésité avant d'en faire une priorité, préférant voter pour trois autres projets, avant de finalement changer d'avis.

Le vote pour le projet de la piste d'atterrissage a eu lieu au conseil municipal le 22 juillet.

Dix jours plus tôt, la province avait envoyé ses dernières demandes au fédéral, ce que le conseiller municipal Brian Swanson a déploré : Je suis moi-même un peu embarrassé d'avoir voté sur quelque chose qui avait déjà été soumis à Ottawa.

Le fil des événements :

22 avril 2019 : Le conseil municipal de Moose Jaw a voté pour une demande de financement pour l'amélioration du système de réservoirs de la ville, le remplacement d'une piscine extérieure et le transport en commun.

30 avril : Date limite fixée par la province pour soumettre un projet qui pourrait être financé par le fédéral.

20 juin : L'Autorité de l'aéroport de Moose Jaw fait la demande de financement pour le projet de la piste d’atterrissage, selon la province.

12 juillet : Date de soumission des dernières demandes de la Saskatchewan, selon le fédéral.

22 juillet : Réunion où le conseil municipal de Moose Jaw a voté sur la demande de subvention du PIIC. La proposition a été adoptée à 4 voix contre 2.

Les conseillers divisés

Le maire de Moose Jaw, Fraser Tolmie, a précisé que la facture de 3 millions de dollars du projet de piste d'atterrissage serait répartie équitablement entre les gouvernements fédéral, provincial et municipal. La moitié de la part de la Ville serait fournie par des intérêts locaux commerciaux.

Le vote n’a pas fait l’unanimité, et le résultat a déplu à Brian Swanson. En votant pour cette motion, on affirme que notre besoin d'argent le plus urgent de la part d’Ottawa, c'est pour financer l’agrandissement d'une piste d’atterrissage, a-t-il déploré.

Selon lui, la Ville avait clairement établi ses priorités, étant à la recherche de près de 20 millions de dollars pour l'amélioration du système de réservoirs de la ville ainsi que le remplacement d'une piscine extérieure.

Ça me dépasse [que ce soit une priorité].

Brian Swanson

Un membre du conseil d’administration de l’Autorité de l'aéroport de Moose Jaw (MJAA), Gerry Julian, a déclaré que le processus de demande de financement avait été lancé par la MJAA avec l’aide de la Ville.

Selon lui, la longueur actuelle de la piste d'atterrissage (915 m) place Moose Jaw dans une position désavantageuse en ce qui concerne la concurrence avec les aéroports de Prince Albert, de Carlyle et de Swift Current. Le fait de la prolonger jusqu'à 1200 mètres permettrait à une plus grande variété d'avions d'atterrir à l'aéroport, ce que croit aussi Fraser Tolmie.

Avec les informations de CBC News

Quelques avions stationnés à l'aéroport de Moose Jaw, tout près d'un petit bâtiment.

Le maire de Moose Jaw affirme qu'un agrandissement de l'aéroport serait bénéfique pour la communauté en permettant à de plus grands avions d'atterrir et de décoller.

Photo : CBC News

Saskatchewan

Politique municipale