•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les anciennes Canadiennes de Montréal s'organisent

Elles célèbrent un but des Canadiennes.

Marie-Philip Poulin et Lauriane Rougeau

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

L'été s'achève lentement et les camps de hockey sont sur le point de commencer. C'est la routine habituelle du mois d'août pour les joueurs professionnels. Mais pour les professionnelles, la saison qui s'amorce sera particulière.

« Ça va être pareil, mais un peu différent », dit, sourire en coin, la gardienne de but Geneviève Lacasse.

La Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), dont faisait partie son équipe, les Canadiennes de Montréal, a soudainement mis fin à ses activités au printemps parce que son modèle d'affaires n'était plus rentable.

Un groupe de 200 joueuses de la LCHF et de la Ligue nationale de hockey féminin (NWHL) ont ensuite annoncé qu'elles prenaient une année sabbatique, dans l’attente de la création d’une ligue nord-américaine unifiée.

Ces joueuses ont depuis mis sur pied l'Association des joueuses professionnelles de hockey (PWHPA) pour atteindre leur objectif.

Mercredi, elles ont nommé à la tête de leur syndicat l'ancienne joueuse Jayna Hefford, ex-commissaire de la défunte LCHF. Elle remplace Bryan Hicks, qui avait été embauché le 1er juillet. L'association n'a pas donné les raisons qui ont mené à ce changement.

Aucun horaire concret

Les joueuses professionnelles n'ont pas encore d'horaire concret pour l'automne. Chose certaine, elles ne joueront pas dans une ligue la saison prochaine. Elles planchent plutôt sur l'organisation de matchs hors-concours avec les représentantes des équipes de l'ancienne Ligue canadienne.

« On travaille fort pour organiser des matchs à Montréal, Toronto, Calgary et aussi aux États-Unis. On va aussi avoir des minicamps avec Hockey Canada à travers tout ça », confie Marie-Philip Poulin, qui espère aussi disputer davantage de matchs contre les Américaines en équipe nationale au cours des prochains mois.

Le 27 septembre, à Venise-en-Québec, se tiendra la première Classique annuelle de golf des joueuses de hockey professionnelles de Montréal. Ce sera l'occasion d'amasser des fonds pour financer leurs prochaines activités.

Le 10 octobre, des anciennes de la LCHF affronteront les Carabins de l'Université de Montréal.

À moyen et à long terme, les joueuses veulent créer une structure viable pour les jeunes qui s'en viennent.

On croit en notre produit. On croit dans le hockey féminin [...] On ne fait pas ça juste pour nous. On fait ça pour la prochaine génération.

Marie-Phillip Poulin , capitaine de l'équipe canadienne

Avec la fin des activités de la LCHF, il ne reste plus que la NWHL, basée aux États-Unis. Mais ce circuit est privé de plusieurs de ses meilleures joueuses, qui font front commun avec les joueuses de la LCHF en prenant une année sabbatique.

(Avec des informations d'Antoine Deshaies)

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey féminin

Sports