•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes Autochtones jouent au hockey pour prévenir le suicide

Plusieurs joueurs de hockey sur une patinoire.

Durant le camp, les jeunes jouent sur une patinoire de la Coupe Stanley.

Photo : Fournie par Tom McDermott

Radio-Canada

Une centaine de jeunes Autochtones de la Nation crie de Peter Ballantyne, dans le nord de la Saskatchewan, participent cette semaine à un camp dans une école de hockey qui lutte contre le suicide chez les jeunes.

Je vais les chercher dès leur jeune âge pour m’assurer qu’ils ne s’enfoncent pas dans cette voie, dit Thomas McDermott, le directeur de l’école de hockey Shoot to Score, située à Flin Flon, dans le nord du Manitoba.

L’ancien ambulancier et pilote d’hélicoptère dit s’être engagé dans cette cause parce que les communautés nordiques sont en crise. Sa famille n'a pas été épargnée. Son neveu s’est enlevé la vie, et sa propre fille a essayé de mettre fin à ses jours.

Selon M. McDermott, le but de l’école est de fournir aux jeunes les outils nécessaires pour qu’ils s’épanouissent et soient plus confiants : Ils apprennent des habiletés essentielles sur la façon de collaborer ou de se faire des amis.

L’école, située à la frontière de la Saskatchewan, appartient à deux anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey, Reggie et Jamie Leach.

Durant le camp, les jeunes ont l’occasion de jouer sur une patinoire de la Coupe Stanley.

Vous auriez vu la lumière sur leur visage, vous ne pourriez être qu'ému.

Thomas McDermott

M. McDermott précise qu’un suivi sera fait pour évaluer le progrès de ces jeunes au cours des années à venir.

Avec les informations de Scott Larson

Saskatchewan

Santé mentale