•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec promet d'accélérer la réfection du rail gaspésien

Le rail gaspésien entre Gaspé et Percé est en piètre état.

Le rail gaspésien entre Gaspé et Percé est en piètre état.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Joane Bérubé

Les élus gaspésiens qui ont rencontré le premier ministre François Legault à Québec, mercredi, ressortent satisfaits de leur entretien sur l'accélération des travaux de mise à niveau du chemin de fer en Gaspésie.

L'engagement du premier ministre est bien accueilli par les élus de la région puisqu’il pourrait permettre de réaliser plus rapidement la réfection du rail. Officiellement, la fin des travaux sera avancée d’un an, alors qu'au printemps elle était annoncée pour 2026.

Composée du maire de Gaspé, Daniel Côté, de la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Nadia Minassian, et du maire de New Richmond et président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé, la délégation gaspésienne estime avoir convaincu le premier ministre de l’importance de ces travaux pour l’économie de la Gaspésie.

François Legault en a d’ailleurs convenu dans un message Twitter publié à la sortie de leur rencontre.

Il s’agit maintenant d’un « dossier d’affaires », selon les élus gaspésiens.

La bonne nouvelle qui est ressortie aujourd’hui, c’est que le dernier tronçon, qui était considéré comme un "dossier d’opportunités" qui était en analyse préliminaire avant de faire des travaux, on passe à l’étape suivante dès cet automne. On va pouvoir faire des travaux dès l’an prochain plutôt que d’attendre des études théoriques qui ne nous menaient nulle part, a commenté le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Pour le moment, le ministère des Transports prévoit que les réparations d'un premier tronçon seront réalisées en 2021, celles d'un deuxième en 2022 et, finalement, la dernière et troisième partie des travaux, de Port-Daniel-Gascons à Gaspé, serait parachevée en 2025.

Ce nouvel échéancier est assorti à la promesse de déployer tous les efforts pour accélérer la cadence et pour terminer l’ensemble des travaux dans les meilleurs délais possible.  

La voie ferrée en Gaspésie.

La voie ferrée en Gaspésie

Photo : Radio-Canada / Sylvie Aubut

Les coûts de cette réfection, estimés par l’ancien gouvernement libéral à 100 millions de dollars, ne sont pas un enjeu, assure Daniel Côté. Ce qui est important, c’est de sécuriser des centaines d’emplois du secteur manufacturier. L’important, c’est de s’assurer d’avoir un outil de développement économique digne de ce nom, comme l’ont toutes les régions du Québec et même du monde, et le premier ministre est notre allié là-dedans.

Le ministère des Transports est devenu propriétaire du rail gaspésien au printemps 2015.

avec les informations de Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports