•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves saccagent une maison louée sur Airbnb

Une cuisine lourdement endommagée

Une fête pour célébrer la fin du secondaire a dégénéré dans une maison de London

Photo : Tyler McBride

Radio-Canada
Mis à jour le 

Neuf jeunes ont été arrêtés après une célébration de fin du secondaire, lors de laquelle ils ont cassé des fenêtres, brisé des miroirs, enfoncé des murs et détruit la terrasse d’une maison de London en Ontario louée sur Airbnb. Les dommages s’élèvent à 80 000 $.

Six jeunes de 18 ans et trois adolescents mineurs sont chacun accusés de méfait dépassant les 5000 $.

Le propriétaire de la maison, Tyler McBride, pensait héberger un jeune couple dans la vingtaine le soir du 27 juin.

Au lieu de cela, un groupe de 50 fêtards sont arrivés à la propriété et l’ont mise sens dessus dessous.

Il y avait des trous dans de nombreuses pièces, des fenêtres cassées, beaucoup de débris de verre, des miroirs fracassés, et tout ce qui était dans les tiroirs a été pris et jeté sur les murs.

Tyler McBride, propriétaire de la maison
Un homme

Tyler McBride, le propriétaire de la maison saccagée, pensait simplement accueillir un jeune couple.

Photo : CBC/Sofia Rodriguez

M. McBride s’est rapidement rendu sur la propriété louée une fois que la fête eût été stoppée par les autorités locales.

Ça coupait un peu le souffle de voir tout ça, a-t-il dit.

Une soirée qui s’annonçait tranquille

Il loue cette vieille maison de quatre chambres, qui peut recevoir huit personnes, depuis plus d’un an. Il y a eu un peu de dégâts [par le passé], mais rien de tel, a-t-il dit.

Il explique qu’il a reçu une demande d’un jeune couple qui souhaitait louer la maison pour la nuit. C’était l’impression donnée. C’était censé être une soirée tranquille, affirme-t-il.

Selon le propriétaire, il n’est pas rare que des locataires invitent des gens à les rejoindre, mais c’est regrettable lorsque c’est autant de personnes.

Il dit que cela a pris environ deux mois pour déterminer l’ampleur des dégâts, et que la société Airbnb a offert de prendre à sa charge une partie des coûts.

Un « cas isolé »

Dans le règlement intérieur inscrit sur la propriété de Tyler McBride, on peut lire prière de ne pas faire la fête, de ne pas fumer, et de retirer vos chaussures.

Mais on ne peut pas toujours faire respecter ces règles, confie le propriétaire.

Il a retiré sa propriété du site Airbnb pour le moment, mais il espère pouvoir l’offrir à nouveau en location, selon le résultat du processus de reconstruction.

Malgré tout, il ne renonce pas à accueillir des visiteurs en utilisant une application. Selon lui, cet incident est un « cas isolé » et il pense que le site web de location à court terme est un bon système.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vandalisme

Justice et faits divers