•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourrez bientôt savoir quels sites web partagent vos informations avec Facebook

Un téléphone intelligent sur l'écran d'accueil de Facebook.

Une fonctionnalité pour supprimer l’historique hors Facebook avait été annoncée peu de temps après le scandale Cambridge Analytica en 2018, mais sa sortie a depuis été repoussée maintes fois.

Photo : AFP/Getty Images / ALASTAIR PIKE

Radio-Canada

Facebook lancera dans les prochains mois une nouvelle fonctionnalité qui vous permettra de savoir quels sites web partagent votre historique de navigation avec le réseau social à des fins publicitaires. Il sera également possible de dissocier ces données de votre compte, sans qu’elles soient complètement effacées pour autant.

Facebook se sert de l’historique de navigation des internautes pour mieux les cibler avec ses annonces. C’est pour cette raison qu’il vous présente parfois une publicité pour un produit à propos duquel vous consultiez des informations quelques minutes plus tôt, par exemple.

Avec la nouvelle fonctionnalité baptisée activité en dehors de Facebook, les internautes pourront empêcher le réseau social d’utiliser ces informations pour la personnalisation du contenu publicitaire. Cela ne veut tout de même pas dire que les données ne seront pas récoltées : elles seront tout simplement anonymisées.

Il sera d’ailleurs possible de connaître des détails précis quant aux données recueillies par Facebook, dont leur provenance et l’utilisation qu’il en fait. Les membres pourront également choisir les sites qui auront le droit de lui transmettre des données.

Facebook dit vouloir redonner le contrôle des données à ses utilisateurs et utilisatrices avec cette annonce. Le groupe est soumis à une attention toute particulière concernant l'utilisation des données personnelles depuis l'éclatement du scandale Cambridge Analytica, en mars 2018.

À l’époque, il avait été révélé que la société spécialisée en analyse des données avait obtenu des données des membres de Facebook, sans leur autorisation, pour bâtir un programme informatique permettant de prédire et d'influencer le choix de l’électorat américain.

Une fonctionnalité pour supprimer l’historique de navigation hors Facebook avait été annoncée peu de temps après la controverse, mais sa sortie a depuis été repoussée maintes fois.

Activité en dehors de Facebook a été déployée en phase test dans trois pays, soit l’Irlande, l’Espagne et la Corée du Sud, mardi. La fonctionnalité devrait être offerte mondialement dans les prochains mois, selon le réseau social.

Le directeur du développement des produits de Facebook, David Baser, a mentionné en entrevue au New York Times que cette fonctionnalité pourrait provoquer une baisse de revenus publicitaires pour l’entreprise si elle était largement adoptée.

L’outil sera accessible dans les paramètres de Facebook à sa sortie.

Avec les informations de New York Times, Buzzfeed News, et AFP

Réseaux sociaux

Techno