•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les lis d’Edmonton de plus en plus ravagés par des insectes

Deux coléoptères rouges sur des feuilles vertes.

Le criocère du lis peut dévorer un jardin entier en quelques jours, laissant derrière seulement les tiges.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le criocère du lis, un insecte ravageur connu pour son amour de la fleur du même nom, crée de plus en plus de maux de tête aux jardiniers d’Edmonton. Même si la bestiole est présente depuis quelques années déjà dans la capitale albertaine, elle agrandit son territoire de prolifération.

Cet insecte se nourrit uniquement de lis indigènes et des espèces moins communes de fritillaire, une autre plante à fleurs à bulbe. Ils adorent les lis et les mâchent rapidement jusqu'au niveau du sol, commente Jim Hole, horticulteur et propriétaire de Hole’s Greenhouses à Saint-Albert.

Cet amour vorace a pour effet d'abîmer les fleurs.

Des fleurs de lis en santé (gauche) et dévastée par le crocère du lis (droite).

Ce lis dans un quartier du sud d’Edmonton avant et après avoir été ravagé par le criocère du lis. Ces photos ont été prises à environ un mois d'intervalle.

Photo : Radio-Canada / Lydia Neufeld - CBC

Jim Hole a suivi l’évolution du territoire attaqué par le criocère du lis ces cinq dernières années. Selon lui, l’insecte se serait répandu du nord jusqu’au sud d’Edmonton. Bien que l’insecte puisse voler, il a tendance à se propager au fur et à mesure que les plantes se répandent, en demeurant accroché au sol qui les accompagne.

Le criocère du lis possède également un système de défense ingénieux, en plus de n’avoir aucun prédateur en Alberta. Même les températures froides ne viennent pas à bout de l’insecte, qui se réfugie dans le sol pour hiverner et tombe en état de dormance.

Une peste à laquelle s’adapter

En l'absence de solution facile pour se débarrasser de ces ravageurs, il devient plus facile de les contrôler, selon Jim Hole. Il suggère de ramasser régulièrement les coléoptères des feuilles des plantes infestées et de les détruire.

Il est également possible de pulvériser régulièrement un insecticide contenant une combinaison de savon et de pyréthrines, un pesticide présent naturellement dans certaines plantes de chrysanthème.

Alberta

Jardinage