•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une défaillance électrique « catastrophique » a causé l’incendie d’une tour d’habitation

Des pompiers

Quelque 1500 résidents ont été affectés par l'incendie de leur immeuble locatif le 23 août dernier.

Photo : Radio-Canada

CBC

Il y a un an jour pour jour, 1500 locataires étaient jetés à la rue en raison d’un incendie au 650 Parliament à Toronto. Le rapport du Commissaire des incendies sur la cause du feu est attendu incessamment. L’enquêteur Chris ter Stege ne peut donner beaucoup de détails, mais il a déclaré mercredi que l’incendie est « le résultat d’une défaillance électrique catastrophique ».

M. ter Stege raconte que tous les fils électriques de l’édifice ont surchauffé, un peu comme ça se passe dans un grille-pain. Puisque les fils ont chauffé, tout ce qui était inflammable a pris feu.

Mark Slapinski, qui habitait au 21e étage, a dû déménager sept fois depuis l’incendie.

La plupart des gens se demandent ce qui est arrivé, dit-il. Je pense que connaître la cause aidera aussi à éviter que des désastres semblables se reproduisent. Espérons que les propriétaires feront les réparations nécessaires plus rapidement.

Des réparations longues et coûteuses

L’incendie du 21 août 2018, qui a nécessité six alarmes, a causé de lourds dommages aux systèmes mécanique et électrique de l’édifice, ainsi qu’à la plomberie.

La compagnie propriétaire de l’édifice, Wellesley Parliament Square, affirme avoir dépensé entre 50 et 60 millions de dollars en réparations.

Nous avons dû rebâtir le bâtiment de 22 étages de fond en comble, a déclaré le porte-parole Danny Roth.

M. Roth n’a pas vu le rapport du Commissaire des incendies et précise que la compagnie aura besoin de temps pour l’examiner avant de faire des commentaires.

Selon la compagnie, les trois quarts des rénovations sont terminés et les locataires pourront vraisemblablement réintégrer leur logement en novembre.

Des dépenses pour les locataires

Bien que la compagnie ait aidé les gens à se loger ailleurs, Mark Slapinski dit avoir dépensé des milliers de dollars à ce chapitre, depuis l’incendie.

Un recours collectif a d’ailleurs été lancé au nom des locataires.

En janvier, un tuyau a éclaté dans une autre gérée par Wellesley Parliament Square. Environ 1000 résidents se sont retrouvés sans électricité et eau courante pendant trois jours.

La Ville a par la suite ordonné l’inspection de plusieurs édifices de la compagnie. La conseillère municipale du quartier, Kristyn Wong-Tam, déclare qu’ils sont maintenant considérés comme sûrs.

Toronto a aussi mis en place un système de permis qui oblige les propriétaires d’édifices de plus de 10 logements à effectuer des travaux d’entretien régulièrement et à conserver les pièces justificatives, en ce qui a trait aux systèmes importants pour la sécurité, comme le système électrique.

Toronto

Prévention et sécurité