•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vivre la Proclamation de 1982 comme si on y était, grâce à une application

Une femme vêtue de bleu, assise à une table signe un document. Elle est entourée du premier ministre, lui aussi assis près d'elle, et d'autres personnes qui se tiennent debout et sourient, dans un cadre officiel.

Dans cette photo de La Presse canadienne, le photographe Ron Poling a capté la signature de la Proclamation de la Loi constitutionnelle par la reine Élisabeth II, le 17 avril 1982.

Photo : La Presse canadienne / Ron Poling

Radio-Canada

Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) lance une application mobile de réalité augmentée qui permet de découvrir l’histoire de la Proclamation de la Loi constitutionnelle, en 1982.

La gestionnaire des programmes éducatifs du MCDP, Lise Pinkos, explique que cette application permet à l’utilisateur de voir des images d’objets et de personnes qui ont participé à l’histoire de la Proclamation, comme si elles étaient présentes dans la salle.

Une fois qu’on lance l’application, on peut voir la proclamation de la Loi, on est entouré d’un peu de pluie. Lorsqu’elle est signée, en 1982, il pleuvait. Alors c’est comme si cette Charte était devant nous.

La Proclamation de la Loi constitutionnelle marque la fin du processus de rapatriement de la Constitution canadienne. Cette nouvelle Constitution comprend une Charte des droits et libertés et une nouvelle formule permettant de modifier le texte constitutionnel sans l'assentiment du Parlement britannique. La Proclamation a été signée par la reine Élisabeth II et le premier ministre Pierre Elliott Trudeau le 17 avril 1982.

L’application montre aussi des personnages qui ont marqué cette époque. Ils racontent leur histoire, comme s’ils étaient dans la salle avec vous .

Lise Pinkos explique que cette application peut être utilisée peu importe l'endroit où se trouve l’utilisateur. Au Musée, il pourra discuter avec des guides, voir les autres artéfacts dans la galerie et, ainsi, améliorer sa compréhension de l’histoire.

Un outil éducatif pour les jeunes

Lise Pinkos admet que cette application mobile a d'abord un but éducatif. Elle est un complément aux cours d’histoire qui abordent la Charte canadienne des droits et libertés.

C’est une façon assez intéressante pour les jeunes de faire des liens avec cette histoire, explique Lise Pinkos. Partout dans les salles de classe à travers le Canada, ils peuvent commencer une discussion sur [l'histoire de la Charte].

Lise Pinkos révèle que le MCDP offrira aussi des visites virtuelles pour les classes qui ne peuvent pas s’y rendre. Les élèves du monde entier auront droit à l'assistance d'un guide avec qui ils pourront discuter.

Manitoba

Histoire