•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé du meurtre de ses filles, Andrew Berry atteste avoir été attaqué par quelqu’un

Portrait d'un homme au visage inexpressif accompagné par un policier devant la juge.

Andrew Berry sera un témoin de la défense lors de son procès devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique mercredi.

Photo : La Presse canadienne / Felicity Don

Radio-Canada

Andrew Berry, accusé du meurtre de ses deux jeunes filles, atteste qu’il n’est pas coupable et qu’il a été attaqué par quelqu’un dans sa salle de bains le jour des meurtres en 2017 survenus à Oak Bay, près de Victoria.

L’avocat de M. Berry, Kevin McCullough, a présenté sa défense mercredi matin devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique avant que l’accusé ne soit lui-même appelé à témoigner.

Le père de famille a plaidé non coupable à deux chefs d’accusations de meurtres au deuxième degré de ses filles, Chloe, 6 ans, et Aubrey, 4 ans. 

Les deux petites filles ont été retrouvées sans vie, poignardées, dans leurs chambres dans l’appartement d’Andrew Berry le jour de Noël 2017. M. Berry a été retrouvé par les policiers dans sa baignoire, ayant subi de sérieuses blessures provoquées par un couteau au cou et à la gorge.

Portrait de deux fillettes blondes et souriantes.

Les corps de Chloe Berry, 6 ans, et d'Aubrey Berry, 4 ans, ont été retrouvés dans un appartement de Victoria, en Colombie-Britannique, le jour de Noël.

Photo : Soumise

Mercredi, M. McCullough a raconté au jury que son client avait une dette de jeu de 25 000 $ chez des usuriers. Selon la défense, M. Berry avait accepté de garder un paquet chez lui, afin de s'acquitter de sa dette, et avait donné des clés de rechange de son logement à des hommes liés aux usuriers.

M. Berry a attesté au cours de son témoignage qu’il a joué dans la neige avec ses filles pendant des heures le matin du 25 décembre 2017. Il allègue qu’en rentrant dans son appartement il a été attaqué et assommé dans sa salle de bains.

Son avocat dit qu’il a retrouvé les fillettes mortes dans leur chambre à son réveil.

Au début de son témoignage, M. Berry a décrit en détail sa relation avec ses enfants depuis leur naissance, notamment qu’il emmenait Chloe aux parcs et à la piscine.

Le père a aussi témoigné de sa relation difficile avec la mère des deux filles, Sarah Cotton. Une ordonnance du tribunal, de mai 2017, octroyait à Sarah Cotton 60 % du temps de garde de Chloe et Aubrey.  Andrew Berry en avait 40 %.

Ce dernier a ensuite décrit son temps dans les casinos et avec d’autres jeux de hasard. Il a expliqué qu’à quelques reprises il a parié et perdu toute sa paye, mais qu’il arrivait en général  à payer ses dettes.

Plus tôt dans le procès, le jury a entendu qu’une lettre de suicide avait été découverte dans l’appartement de M. Berry, mais, selon M. McCullough, la lettre datait d’un mois avant les meurtres et avait été écrite quand l'accusé avait perdu tout son argent au jeu et qu'il savait qu'il ne pourrait pas s'acquitter de sa dette.

La Couronne a terminé de présenter ses arguments vendredi, plus de quatre mois après le début du procès.

Colombie-Britannique et Yukon

Procès et poursuites