•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un réaménagement pour améliorer la sécurité routière à Saint-Prime

Gros plan sur la signalisation installée sur la chaussée.

La nouvelle signalisation installée sur la chaussée de la route 169 à Saint-Prime.

Photo : Radio-Canada / Yohann Gasse

Radio-Canada

La configuration de la portion de la route 169 se trouvant à l’est de Saint-Prime, au Lac-Saint-Jean, a été revue.

Auparavant, elle comptait quatre voies sur une distance d’environ un kilomètre.

Selon le maire de la municipalité, Lucien Boivin, plusieurs conducteurs avaient tendance à se comporter comme si ce segment routier était une véritable piste de course.

Par conséquent, durant la plus récente décennie, trois accidents mortels y ont été rapportés.

Pour calmer les ardeurs des automobilistes les plus pressés, le nombre de voies a été réduit à trois.

Une pancarte indique aux conducteurs qu'ils peuvent tourner à gauche en empruntant la voie centrale.

Une nouvelle signalisation a également fait son apparition à Saint-Prime.

Photo : Radio-Canada

Ainsi, une portion de la route a été préservée pour entrer à Saint-Prime et une autre a été conservée pour en sortir.

Quant à la troisième voie, qui se trouve au centre de la chaussée, elle ne sert qu’aux conducteurs désireux de tourner à gauche pour se rendre dans des commerces locaux.

Une camionnette circule sur une route où des flèches ont été peintes dernièrement.

Des flèches ont été peintes sur la chaussée pour inciter les conducteurs à emprunter la voie centrale avant de bifurquer à gauche.

Photo : Radio-Canada

L’ingénieur du ministère des Transports du Québec, Mathieu Deschênes, a rappelé qu'un réaménagement similaire avait été effectué à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix l'année dernière.

Il y a eu de très bons résultats [dans cette ville]. Ça y a réduit considérablement les accidents. C’est venu sécuriser le secteur, a-t-il pu constater.

M. Boivin a bon espoir de voir ce scénario se répéter à Saint-Prime.

Il s’est dit persuadé que la reconfiguration de la route 169 sera être extrêmement positive pour le bien-être de tout le monde ici.

Ça va ralentir, a-t-il conclu, visiblement optimiste.

Avec les informations de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Prévention et sécurité