•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plus vieux spécimen de stégosaure découvert au Maroc

Le crâne d'un stégosaure exposé au Musée d'histoire naturelle de Londres.

Un nouveau spécimen de stégosaure a été découvert en Afrique du Nord.

Photo : Musée d'histoire naturelle de Londres

Radio-Canada

Une équipe de chercheurs britanniques croit avoir mis au jour une nouvelle sous-espèce de stégosaure, qui aurait vécu bien avant les autres spécimens découverts jusqu’à maintenant.

Les restes de ce dinosaure, reconnaissable grâce aux plaques osseuses qui couvrent sa colonne vertébrale et sa queue, ont été découverts au Maroc.

Des analyses menées par l’équipe du Musée d’histoire naturelle de Londres laissent croire qu’il aurait vécu il y a 168 millions d’années, soit au Jurassique moyen.

La plupart des stégosaures découverts jusqu’à maintenant avaient permis de déterminer que l’espèce avait peuplé la Terre il y a environ entre 150 et 155 millions d'années.

Ce nouveau spécimen, nommé Adratiklit boulahfa, serait donc le plus vieux représentant de l’espèce connue à ce jour.

Il s’agit également du premier fossile de ce type de dinosaure à être découvert en Afrique.

Un stégosaure dans son « habitat naturel ».

Une représentation artistique d'un stégosaure.

Photo : iStock

La découverte des chercheurs britanniques laisse croire que les restes d’autres stégosaures pourraient être excavés en Afrique.

Ces fossiles pourraient permettre de mieux comprendre l’évolution et la répartition géographique de ce groupe de dinosaures, surtout trouvés jusqu'à présent aux États-Unis et au Portugal.

Archéologie

Science