•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aéroport de Mont-Joli veut participer au développement touristique de la région

Deux avions et un véhicule tout terrain sur le tarmac d'un aéroport.

La direction veut augmenter l'achalandage à l'aéroport régional de Mont-Joli

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Jean-François Deschênes

La directrice de l'aéroport régional de Mont-Joli, Chantal Duchesne, veut réunir les organismes et entreprises touristiques dans le but d’offrir des forfaits avantageux pour les visiteurs. L'objectif est d'encourager davantage de transporteurs à choisir la région comme destination.

Récemment, Québec a annoncé 22,5 millions de dollars pour développer les dessertes aériennes. Un des objectifs de ce programme est de diminuer le coût du billet d’avion. Le prix du billet est la principale raison qui explique pourquoi les touristes choisissent l’auto pour se rendre en région.

Ottawa a aussi annoncé cet été 800 000 $ pour aider à faire connaître l’offre touristique des régions à l'extérieur du Québec.

Chantal Duchesne estime que les astres sont alignés pour un développement touristique intéressant dans la région. C’est important de travailler avec les transporteurs et d’avoir des lignes, des dessertes en place. C’est un travail d’équipe. On ne fait pas ça tout seul alors on est vraiment plusieurs personnes, plusieurs organismes qui travaillent ensemble de concert pour amener du travail et des touristes en région.

L’aéroport a son rôle à jouer pour apporter les gens en région l’été comme hiver.

Chantal Duchesne, directrice générale, aéroport régional de Mont-Joli
Dame dans un aéroport

La directrice de l'aéroport régional de Mont-Joli, Chantal Duchesne

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Chantal Duchesne donne comme exemple un voyageur qui pourrait venir à Mont-Joli directement de Paris, et en passant par un lien particulier sur une page internet, il pourrait faire ses choix de transport, d'hébergement, de déplacement, d'activités et de repas.

Si les transporteurs offrent des prix de billet d’avion attrayants, la région sera prête à accueillir ces nouveaux visiteurs.

Une dame discute avec un homme.

La directrice de Québec Maritime, Louise Nadeau.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La région en sortira gagnante, estime la directrice de Québec maritime, Louise Nadeau. Tant que les avions ne sont pas disponibles en termes de coût ou en termes d’horaire ou de disponibilité, c’est sûr que c’est difficile de développer des produits de cette nature-là.

Mme Nadeau croit qu’il est important de créer la même synergie ailleurs sur la Côte-Nord, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Il y a certainement un marché pour ça. C’est clair et actuellement, c’est un marché qu’on ne courtise pas beaucoup en avion pour des raisons évidentes.

Louise Nadeau, directrice, Québec maritime
Un bâtiment.

Aéroport régional de Mont-Joli

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Le directeur des Jardins de Métis a toujours vu l’aéroport comme une ressource inexploitée. L’aéroport peut jouer un rôle important. Il a des liens d’entreprises avec les compagnies aériennes. [...] Ça fait 10 ans que je travaille le dossier alors je suis bien content de voir ça démarrer avec énergie.

Chantal Duchesne espère faire une première annonce cet automne.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Tourisme