•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 1000 Trifluviens demandent à être retirés de la ZIS

L'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières est situé au confluent de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent.

1500 résidences de Trois-Rivières se trouvent actuellement dans la zone d'intervention spéciale (ZIS).

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Marilyn Marceau

À Trois-Rivières, 996 résidents ont envoyé une requête afin d’être retirés de la zone d'intervention spéciale (ZIS). En tout, 1500 résidences se trouvent dans la ZIS. Deux résidents sur trois demandent donc à en être exclus.

Les citoyens avaient jusqu’à lundi dernier pour faire parvenir leur demande au gouvernement du Québec qui compte réviser la carte d’ici la fin d'août.

La Ville de Trois-Rivières en a aussi profité pour soumettre un mémoire au gouvernement du Québec, accompagné de près de 1400 photos du territoire. Elle demande au gouvernement caquiste de réduire l’étendue de la zone.

La recommandation qui vient avec le dossier, c’est de revenir à la cartographie qui existait avant l’apparition de la ZIS, donc de revenir avec les zones 0-20 et 0-100 ans qui sont actuellement en vigueur, a expliqué le maire Jean Lamarche.

Le maire de Trois-Rivières, qui a récemment rencontré la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, est optimiste quant à la possibilité que Québec adhère à sa vision.

On sait que c’est arrivé, je crois, sur la Rive-Sud de Montréal, où cette position a été prise. Lorsqu’on l’a formulée au ministère et à la ministre [des Affaires municipales et de l’Habitation], on a senti l’écoute, dit-il.

À la suite des dernières inondations printanières, le gouvernement caquiste a délimité, partout au Québec, une zone qu'il considère comme à risque d'inondation, dans le but de mieux gérer l’aménagement du territoire dans les zones inondables dans un contexte de changements climatiques, indique-t-il.

Depuis le 17 juin, Québec interdit la construction de nouveaux bâtiments et la reconstruction de bâtiments détruits par une inondation dans la ZIS.

Le gouvernement souhaite que ce territoire corresponde le plus fidèlement possible aux zones inondables 0-20 ans déjà inscrites dans les outils de planification, ainsi qu’aux territoires ayant été inondés par les crues printanières de 2017 et de 2019, indique aussi le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale