•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton pourrait imposer un permis à ceux qui louent leurs biens sur Airbnb

Un aperçu de l'application Airbnb.

Un aperçu de l'application Airbnb

Photo : Getty Images / John MacDougall

Radio-Canada

Le comité d’urbanisme de la Ville d’Edmonton a recommandé mardi que les propriétaires se procurent un permis pour mettre leur logement en location sur les plateformes comme Airbnb, Vrbo et HomeAway.

Les hôtes pourraient devoir obtenir un permis commercial de 92 $ qui nécessiterait une inspection de la propriété.

Edmonton cherche des moyens pour gérer la hausse des locations à court terme, qui a explosé au cours des dernières années.

« Je pense qu’il faut trouver un équilibre entre ceux qui possèdent et louent des bâtiments entiers et ceux qui louent une chambre ou deux pour compléter leurs revenus », estime le conseiller municipal Tim Cartmell.

« Je pense que ce sont deux choses différentes et que nous devons faire la distinction pour trouver des solutions », ajoute-t-il.

Au cours des discussions, les représentants de l'industrie hôtelière ont affirmé que les hôtes qui ont un ou plusieurs immeubles en location devraient subir les mêmes inspections de santé et de sécurité que les hôtels.

La proposition de règlement sera soumise au conseil municipal dans les deux prochaines semaines.

Les mesures que prend Edmonton pour réglementer les locations à court terme s'inscrivent dans une tendance pancanadienne. Vancouver demande un permis aux propriétaires depuis septembre 2018.

Ottawa, Saskatoon et Calgary explorent également la possibilité d'établir des règlements en la matière. 

Alberta

Immobilier